BOIRE & MANGER

Une année record pour les moules de Zélande, selon les mytiliculteurs

Les mytiliculteurs ont montré un grand enthousiasme mercredi après-midi lorsqu’ils ont ramené la première récolte de moules du large des côtes de Yerseke, en Zélande. Et pour cause, cette année, les coquilles sont exceptionnellement bien remplies.

Vers midi, les premières moules de Zélande ont été symboliquement remontées à bord du bateau. Elles ont ensuite été à Zeebruges, leur destination finale, à l’aide d’un drone.

«On a l’impression que les mytiliculteurs de Zélande disent chaque année que les moules sont d’une qualité sans précédent, mais cette année, le pourcentage de chair dans la coquille est de 30 à 35%, c’est pour cela qu’ils parlent de record, explique Addy Risseeuw, président des mytiliculteurs zélandais. «La quantité de chair dans la coquille à ce moment de la saison est assez exceptionnelle. Cela fait dix ou quinze ans que les producteurs de moules n’ont pas connu une saison pareille.

La production annuelle de moules zélandaises est de cinquante millions de kilos, mais il y a une vingtaine d’années, elle était deux fois plus importante, soit cent millions. «Pour compenser ce déclin, nous lançons un projet pilote en dehors du littoral de la Zélande, dans ce qu’on appelle le pré-delta», explique Addy Risseeuw. «Nous allons commencer modestement et espérons pouvoir y lancer une production à grande échelle vers 2030. Nous aurons alors, en plus l’Escaut oriental et la mer des Wadden, une troisième zone de culture de moules aux Pays-Bas.»

Nos dernières videos