EURO 2020

VIDÉO | L’Italie finaliste de l’Euro, après un match fou conclu aux tirs au but face à l’Espagne

VIDÉO | L’Italie finaliste de l’Euro, après un match fou conclu aux tirs au but face à l’Espagne

La demi-finale de l’Euro 2020 se dispute dans le stade de Wembley à Londres AFP

L’Italie affrontera l’Angleterre ou le Danemark dimanche en finale à Wembley.

La demi-finale opposant la Squadra à la Roja a tenu ses promesses. Un match plein, engagé, d’un haut niveau technique.

Il a été question de bataille tactique d’abord. Luis Enrique sortait Morata de son onze. Le buteur de la Roja remplacé par Mikel Oyarzabal sur le front de l’attaque espagnole, complétée par Dani Olmo et Ferran Torres, en l’absence de Pablo Sarabia, blessé.

L’Espagne dominait la première période poussant l’Italie proche de son rectangle comme rarement dans cet Euro. Les Espagnols se montraient d’ailleurs dangereux, via un Olmo intenable. Dès la 25e le joueur de Leipzig frappait du petit rectangle obligeait Donnarumma à sortir une nouvelle fois une parade monstrueuse, comme contre la Belgique.

 

 

 

L’Espagne remportait la bataille du milieu de terrain avec 66% de possession à la pause, mais les Italiens se plaisaient à évoluer en reconversion: Emerson frappait la barre juste avant la pause (44e). Dos à dos, les deux nations ont livré un vrai combat, la seconde période a été d’une intensité rare, avec des occasions de part et d’autre: Busquets (52e), Chiesa (53e) rappelaient successivement que cette partie était équilibrée.

 

 

 

1-0: L’ouverture du score de Chiesa

 

 

Il fallait bien une action de classe mondiale pour ouvrir le score. Après une première période magnifique, l’Italie et l’Espagne se sont quittés dos à dos à la mi-temps. En début de seconde période, les deux équipes ont eu des occasions. Mais c’est Chiesa qui est sorti de sa boîte. Sur une sortie de balle de Donnarumma, le futur portier du PSG relance Barella qui lance Immobile dans la profondeur. Laporte réussit un tacle désespéré. Mais le joueur de la Juve a bien suivi, fixe son opposant et enroule un amour de ballon dans le petit filet opposé. L’un des buts de l’Euro incontestablement.

 

 

 

Devant au score, la Squadra reculait son bloc laissant la possession à la Roja, qui gâchait ses occasions. Après un excellent centre de Koke, Oyarzabal, totalement seul à hauteur du petit rectangle manquait complètement sa tête. L’Italie aurait même pu faire le break grâce à un remuant Chiesa, qui isolait Berardi venu en infiltreur dans la surface espagnole.

 

 

 

1-1 L’égalisation d’Alvaro Morata

 

 

 

L’Espagne s’est privée d’un vrai neuf, pendant soixante minutes: le timing choisi par Luis Enrique pour faire rentrer son joker du jour Alvaro Morata, lui qui n’avait jusqu’ici pas manqué un match dans cet Euro. 20 minutes ont suffi à l’attaquant de la Juve pour s’infiltrer entre Chiellini et Bonnucci et tromper Donnarumma pour envoyer les deux équipes en prolongations: la troisième prolongation consécutive pour l’Espagne dans cet Euro (Croatie, Suisse).

 

 

Ces trentes minutes supplémentaires ont été disputées dans un tempo moins élevé que les 90 premières minutes d’excellente facture. Et la pièce pouvait basculer des deux côtés. Olmo tentait après un cafouillage dans la surface italienne, et il fallait un dégagement de Chiellini en corner. Berardi (109e) pensait libérer tout un peuple, mais le drapeau levé du juge de ligne calmait toute l’Italie. Les deux défenses souffraient, mais tenaient bon. Régal pour le spectateur neutre, cette demi-finale allait s’étirait jusqu’au bout du suspense: les tirs au but. Morata et Olmo loupaient leur envoi face à un grand Donnarumma. L’Italie poursuit son parcours et vivra sa 4e finale de son histoire dans un championnat d’Europe.

 

 

 

Revivez la séance de tirs au but

 

 

Les équipes

 

 

 

 

 

 

 

Italie: Donnarumma - Di Lorenzo, Bonucci, Chiellini (cap.), Emerson - Barella, Jorginho, Verratti - Chiesa, Immobile, Insigne

Espagne: Simon - Azpilicueta, Garcia, Laporte, Alba - Koke, Busquets (cap.), Pedri - F. Torres, Oyarzabal, Olmo

Arbitre: Felix Brych (GER)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos dernières videos