LIÈGE

La catastrophe pour ce restaurateur liégeois: «On doit fermer deux jours par semaine par manque de personnel»

La catastrophe pour ce restaurateur liégeois: «On doit fermer deux jours par semaine par manque de personnel»

Marcello Foca participera à l’action du Forem pour y trouver de nouveaux collaborateurs. © Eda Thomas LONGRIE

À Liège, Marcello Foca a dû s’y résoudre. Par manque de personnel, il a décidé de fermer son restaurant deux jours par semaine.

«Je n’aurais jamais pensé que ce serait si difficile de recruter du personnel pour la réouverture des restaurants.» Oui, la main-d’œuvre dans le secteur horeca manque cruellement. À Liège comme ailleurs, nombreux sont les établissements qui ferment ou réduisent les jours d’ouverture, voire les horaires, faute de salariés. Et ce n’est pas Marcello Foca, le patron du restaurant La main à la pâte installé depuis cinquante ans au cœur de la Cité ardente, qui dira le contraire.

Devant cette pénurie de personnel, «nous avons malheureusement pris la décision de fermer deux jours par semaine». Parce que le constat est sans appel: «On n’est plus assez nombreux pour faire tourner le restaurant sept jours sur sept.» Lui qui employait onze personnes avant la crise sanitaire du coronavirus n’a plus que sept salariés. «J’espère qu’il y aura une vraie reprise dans les prochaines semaines. Certains disent que le personnel qui oeuvrait jadis dans l’horeca a changé d’orientation, mais il y a pourtant toujours autant de chômeurs. Alors, quelle est la vraie raison de cette pénurie?»

On recherche surtout des serveurs en restauration

En province de Liège, les restaurateurs et cafetiers ont déposé 466 offres d’emploi sur le site du Forem. Une estimation minimale puisque le Forem n’est pas systématiquement sollicité pour ces recrutements. Une analyse des offres montre que pour environ la moitié des opportunités d’emploi, aucune expérience n’est demandée. Ce qu’on recherche le plus? Les serveurs en restauration, les équipiers polyvalents de restauration, les commis de cuisine, les cuisiniers ou encore les serveurs de bar-brasserie.

Et sur les 1 835 personnes qui travaillaient dans le secteur de l’horeca dans la province de Liège avant la crise du coronavirus, 1 049 d’entre elles ont, selon le Forem, retrouvé un emploi.

Notons enfin que Marcello Foca participera à l’action du Forem, le 13 juillet prochain, à Liège, pour y trouver de nouveaux collaborateurs.


Nos dernières videos