article abonné offert

LEUZE-EN-HAINAUT

PHOTOS | Le parc du Herseaux sorti de l’oubli à Leuze-en-Hainaut

Une expo consacrée à l’histoire des bonneteries locales permet aussi de mettre en valeur un endroit méconnu de beaucoup de Leuzois: le parc du Herseaux.

Situé derrière l’ancienne maison de maître de la famille Dujardin – qui donna son nom à l’une des plus prestigieuses bonneteries de la région – le petit parc du Herseaux accueille, jusqu’au 4 octobre, une exposition consacrée à cette activité textile jadis florissante. Mise sur pied par le centre culturel leuzois en collaboration avec le CHAL, elle s’inspire notamment d’un ambitieux projet – «Les Bobineuses» – initié en 2005 par une artiste (céramiste) hongroise, mais leuzoise d’adoption, Valéria Nagy. Un projet auquel avaient adhéré de nombreux membres du monde associatif Leuzois et, qui, dans les faits, s’est traduit par la mise en valeur de ce fabuleux patrimoine industriel dont s’enorgueillit encore aujourd’hui la ville de Leuze. Sachant qu’elle a accueilli jusqu’à près de 150 usines sur son territoire durant les années fastes d’après-guerre.

Un parc sorti de l’oubli déjà en 1996

Le parc du Herseaux – du même nom que le rieu qui le borde – s’intégrait déjà dans un projet développé par «Les Bobineuses» qui consistait à créer un cheminement depuis la rue d’Ath vers la rue Pont saint-Martin, partant de l’ex-usine Dujardin pour déboucher sensiblement à hauteur de l’ancienne fabrique Blondeau.

Le parc du Herseaux avait déjà été défriché et aménagé dès 1996 sous la houlette de l’ASBL Ardéa que présidait alors, à Montreul-au-Bois, Gatien Bataille. Cela dans le cadre d’un projet de sensibilisation des jeunes Leuzois à la protection de l’environnement.

Des activités qui ont perduré durant quelques années avant de disparaître. Le projet «Les Bobineuses» s’est quant à lui poursuivi jusqu’en 2008 et a été abandonné faute de financement.

Le petit parc a alors été entretenu tant bien que mal par la Ville. Ce sont les hommes des Espaces verts qui lui ont fait récemment subir une cure de jouvence. L’occupation qu’en fait actuellement le centre culturel, que ce soit avec l’exposition sur la bonneterie ou l’organisation régulière de spectacles et/ou d’événements, s’inscrit dans la logique initiée par «Les Bobineuses».

La maison sera peut-être revendue, mais pas le parc…

D’ici 2023, la bibliothèque de Leuze déménagera pour aller voisiner le centre culturel dans les bâtiments de l’ancienne usine Dujardin, à deux pas de la maison de maître de la rue d’Ath.

Cette dernière devrait quant à elle être revendue par la Ville. Le parc du Herseaux sera préservé, du moins dans la configuration qui lui avait été donnée en 1996, soit dans sa partie comprise entre la rue Pont Saint-Martin et la passerelle enjambant le rieu pour rejoindre le site de l’usine Dujardin.

De sorte que le projet de cheminement du site Dujardin vers la rue Pont Saint-Martin devrait pouvoir se concrétiser un jour.

Le petit étang, également creusé à la fin des années 90 là où se dressait jadis un terrain de tennis, devrait être préservé lui-aussi.

Si vous souhaitez découvrir ce superbe site, profitez de l’exposition en cours (durant les heures d’ouverture de la bibliothèque communale ou lors d’événements organisés par le centre culturel). Vous pourrez aussi y apprécier des œuvres très originales d’Aurore Vandember; une artiste belge connue pour ses créations réalisées à partir de bas nylon.

Pour retrouver les infos du centre culturel de Leuze, cliquez ici


Nos dernières videos