article abonné offert

NAMUR DAVE - Dave

PHOTOS| Revenue du Myanmar, une Namuroise raconte le printemps de l’effroi qu’elle y a vécu

Claire aurait pu repartir dès le 1er février. «Mais je ne pouvais pas dire à l’équipe locale et aux élèves: “ Tirez votre plan ”, d’autant plus que j’étais la seule à avoir accès au compte.» Elle est revenue, mi-mai, rassurée que tout le monde soit à 100% à l’abri.Myo Thaw

Pendant cinq ans, au sein d’une ONG, une namuroise a appris à des jeunes adultes «myanmarais» à faire leur pain. Une école que le récent coup d’état a mise à mal.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 37 des 1533 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos