EURO 2020

Immense désillusion: la Belgique battue par l’Italie en quarts de finale

Immense désillusion: la Belgique battue par l’Italie en quarts de finale

La Belgique s’arrête en quarts de finale, comme en 2016. Photo News

Les Diables sont éliminés de cet Euro 2020.

L’aventure s’est donc arrêtée en quarts de finale, comme en 2016. La faute, cette fois, à une équipe italienne, très organisée, qui aura livré une partie de très bonne facture. Dès la 13e, Bonucci trompait Courtois sur un coup franc botté par Insigne. Mais le défenseur de la Juventus se voyait logiquement signalé en positon de hors-jeu par Monsieur Vincic.

Les Diables ont bien tenté de réagir via Lukaku et De Bruyne. Mais, à chaque fois, nos compatriotes étaient stoppés par un grand Donnarumma. La Squadra Azzura parvenait finalement à ouvrir la marque à la demi-heure via Nicolo Barella. Le coéquipier de Big Rom à l’Inter Milan profitait d’une erreur de Jan Vertonghen. Sa mauvaise relance arrivait dans les pieds de Barella qui se faufilait entre trois Diables rouges avant d’ajuster Thibault Courtois et d’ouvrir le score.

Tout allait devenir alors plus compliqué quand, à la 44e, Insigne trompait Courtois pour la deuxième fois de la soirée. L’attaquant de Naples doublait la mise d’une magnifique frappe enroulée du pied droit. Abattus, les Diables profitaient d’un coup du destin pour revenir dans la partie. Quelques secondes avant de rentrer aux vestiaires Doku était accroché par Di Lorenzo dans le petit rectangle. La Var confirmait la décision de Monsieur Vincic. Lukaku ne se faisait pas prier et convertissait le penalty. L’espoir renaissait.

 

 

D’autant que les hommes de Roberto Martinez semblaient davantage en verve qu’en première période. Si les Italiens contrôlaient toujours le cuir, les Belges poussaient. À la 55e, Doku débordait sur son côté gauche et obligeait Donnarumma à s’étendre. Six minutes plus tard, Lukaku s’offrait une occasion cinq étoiles dans le petit rectangle mais l’attaquant de l’Inter ne parvenait pas à reprendre le ballon. Le sélectionneur fédéral tentait d’apporter du sang neuf avec les entrées de Nacer Chadli et Dries Mertens. Malheureusement pour le premier cité, celui-ci devait quitter la partie sur blessure quelques minutes plus tard.

Immense désillusion: la Belgique battue par l’Italie en quarts de finale
Photo News

La Belgique ne lâchait rien. A la 83e, Doku était tout proche de l’égalisation. Mais sa frappe passait trop loin du cadre. Au métier, l’Italie contrôlait la fin de match et se qualifiait pour le dernier carré.

C’est sans doute l’élimination la moins cruelle de cette génération dorée. Après l’Argentine, en 2014, le Pays de Galles, en 2016, la France, en 2018, l’Italie était, cette fois, plus forte que nos Diables.

 

Insigne désigné homme du match

Insigne a marqué un magnifique deuxième but en fin de première mi-temps (44e) d’uen frappe enroulée après une magnique action individuelle. Barella (31e) avait ouvert la marque profitant d’une perte de balle devant le rectangle belge. Romelu Lukaku (45,+2) avait réduit le score sur un penalty juste avant la pause.L’Italie sera opposée à l’Espagne en demi-finale, mardi prochain à Londres.

 

Nos dernières videos