MUSÉE

Comment peindre avec des pigments comme au Moyen Âge?

Au Moyen Âge, pour faire du dessin, il n’existait aucune boîte d’aquarelles. Si l’on voulait peindre, il fallait créer soi-même des couleurs. Comment fabriquait-on cela? Et puis comment s’en servait-on? La KBR (Bibliothèque Royale de Belgique) organise des ateliers pour l’expérimenter.

Lina a choisi un personnage tiré d’un manuscrit du musée. Elle va pouvoir l’enluminer elle-même. Enluminer, c’est orner un manuscrit, un livre d’images… Devant les pigments, elle hésite sur les couleurs.

«Pour fabriquer ces poudres colorées, on se sert d’éléments que l’on trouve dans la nature, explique Julie Bouniton, chargée du projet à la KBR. On va donc chercher de la terre pour fabriquer les ocres (couleur jaune). On peut aussi aller chercher des plantes, des racines, des écorces, des insectes, des chenilles, des pierres. Il existe beaucoup de recettes compliquées pour obtenir ces poudres colorées. Certaines nécessitent de faire des mélanges avec de l’urine. Si on imagine l’atelier d’un enlumineur ou d’une enlumineuse, cela devait sentir très mauvais et cela devait ressembler à un autre de sorcier ou sorcière.»

Avec ces poudres que fait-on?

«On doit les mélanger avec un liant. Cela peut-être du blanc d’œuf ou de la gomme arabique, qui provient d’une plante, l’acacia (dont se nourrissent les girafes!), dont on sèche les tiges.»

On mélange donc la poudre colorée (les pigments) avec cela?

«Oui et on ajoute de l’eau. Plus on met de la gomme arabique et plus cela devient opaque (moins transparent).»

Envie d’expérimenter cela ?

Deux autres ateliers auront lieu le jeudi 22 juillet et le mercredi 4 août de 14 à 17 heures.

Un atelier pour écrire comme un copiste se déroulera le mercredi 28 juillet de 14 à 18h.

Vous pouvez passer une demi-heure, une heure ou plus dans ces ateliers, au choix!

Et dans le musée, découvrez les vrais livres et leurs enluminures!!!

Au 14e siècle Bruxelles appartenait au riche et puissant duché de Bourgogne qui s’étendait de Dijon jusqu’aux Pays-Bas. La librairie de ces ducs était extraordinaire.

À l’entrée du musée, recevez un bracelet digital. Il vous permettra de vivre un parcours audio, des jeux (reconnaître les manuscrits à partir de détails tout en répondant de manière amusante à des questions), des écrans interactifs pour écrire comme un copiste, réaliser votre propre miniature…

Les tickets enfants sont gratuits et peuvent être réservés en ligne. Attention, ils doivent cependant être validés au comptoir d’accueil, situé à l’entrée de KBR.

https://www.kbr.be/fr/museum/enfants

Le sondage de la semaine