EMPLOI

Les intentions d’embauche atteignent leur niveau d’avant la crise

Les intentions d’embauche atteignent leur niveau d’avant la crise

Plus de quatre PME sur dix (44,7%) s’attendent à une augmentation du volume de travail. BELGA

Pour la première fois en 15 mois, les intentions d’embauche atteignent à nouveau leur niveau d’avant la crise du coronavirus pour les PME belges, soit les entreprises qui comptent jusque 250 travailleurs.

C’est ce qui ressort d’une enquête du fournisseur de services en ressources humaines SD Worx, publiée jeudi.

Un peu plus d’un tiers des PME ( 36,1%) prévoient d’engager du personnel entre juillet et septembre. Sept PME sur dix veulent engager du personnel supplémentaire, quand quatre entreprises sur dix comptent remplacer des travailleurs sur le départ.

Les intentions de licenciement sont également revenues au niveau d’avant le coronavirus: 5,7% prévoient de licencier. La moitié des PME envisagent également de remplacer le travailleur remercié, ce qui constitue une amélioration par rapport au trimestre précédent.

SD Worx constate par ailleurs une nouvelle baisse du besoin de recourir au chômage temporaire pour cause de coronavirus (18,4% des PME, contre un tiers au trimestre précédent).

Enfin, plus de quatre PME sur dix (44,7%) s’attendent à une augmentation du volume de travail, soit une amélioration par rapport au trimestre précédent (30,5%) et le niveau le plus élevé des 10 dernières années.

Pour cette enquête trimestrielle, SD Worx a interrogé 615 entreprises de 1 à 250 travailleurs entre le 1er et le 15 juin 2021.

Nos dernières videos