EN VACANCES CHEZ NOUS – AU FIL DE L’EAU

En balade sur les voies d’eau Unesco

En balade sur les voies d’eau Unesco

Bateau, vélo ou petit train: il y a de multiples manières de découvrir les ascenseurs hydrauliques du canal du Centre. Photo News

Héritage de l’époque industrielle, les canaux de la région du Centre constituent aujourd’hui une destination touristique unique, autant ludique que pédagogique.

Avant de lire

Envie de vous évader sans partir au bout du monde? Cet été, L’Avenir veut vous dépayser… à deux pas de chez vous. Notre volonté? Vous donner envie d’être les touristes de votre pays. Parcs animaliers, Pierres et patrimoine, Au fil de l’eau, A deux pas de nos frontières: autant de thèmes qui vous permettront d’écarquiller les yeux de plaisir sans courir trop loin.

Grâce à son passé industriel, la région du Centre peut s’enorgueillir de compter un des plus fabuleux sites classé au Patrimoine de l’humanité par l’Unesco: le canal du Centre historique. Conçu pour relier le bassin de la Meuse à celui de l’Escaut du temps où le charbon faisait battre le cœur de la région du Centre, quatre ascenseurs à bateau jalonnent son cours de 7 km de La Louvière au Rœulx. Construits entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, ils permettent de compenser un dénivelé de 66 mètres. Unique au monde: ils fonctionnent toujours.

Désormais dévolu au tourisme fluvial, le canal historique se découvre de plusieurs manières.

1.En bateau électrique

Vous pouvez louer un bateau électrique pour un chouette moment familial. Pour cela, rendez-vous à la Cantine des Italiens au niveau de l’Ascenseur n° 1. Et c’est parti pour une heure de navigation paisible à 5 km/h sur un tronçon de 2 kilomètres jusqu’au pont tournant d’Houdeng-Aimeries.

Outre offrir le plaisir de piloter soi-même son embarcation, l’activité permet de découvrir le canal d’une autre perspective, mettant en valeur des bâtiments et d’autres ouvrages d’art que les ascenseurs et auxquels on ne prêterait pas attention autrement: une maison d’éclusier, un pont remarquable…

En balade sur les voies d’eau Unesco
Houdeng-Aimeries se découvre sous un autre angle en bateau électrique. -

Naviguer à bord d’une embarcation silencieuse plonge aussi dans une quiétude bienvenue, alors que le canal serpente une zone très urbanisée. On n’a jamais été autant en vacances à la ville.

L’activité offre une vue impressionnante sur l’ascenseur à bateau n° 1, géant de fer dont on peut presque caresser les pieds, mais que l’on ne franchit pas.

Rue Tout-y-Faut 90, 7110 Houdeng-Goegnies.

2.Une croisière et un petit train

Pour gouter la montée en ascenseur, rendez-vous au grand ascenseur funiculaire de Strépy-Thieu. Là-bas, vous embarquez à bord d’un bateau promenade qui vous fera passer la jonction entre le nouveau canal et l’historique. Vous franchirez ensuite l’ascenseur n° 4 situé à Thieu, et vous débarquez à l’ascenseur n° 3 à Bracquegnies. C’est parti pour la découverte de la salle des machines et des secrets de fabrication de ces ascenseurs centenaires, imaginés par Jean Kraft de Saulx, ingénieur en chef de Cockerill, qui s’inspira des premiers ascenseurs à bateau mis en service en Angleterre.

Une fois que vous saurez tout sur les entrailles des ascenseurs, un petit train touristique vous ramène à votre point de départ, en longeant le canal.

Rue Raymond Cordier 50, 7070 Thieu.

3.À vélo sur les berges et ailleurs

Pas envie de monter dans un bateau? Dans ce cas, enfourchez la selle d’un vélo (que vous pouvez louer à l’office de tourisme) et embarquez pour la Grande Boucle de La Louvière, une balade facile et majoritairement plate de 14 ou 21 kilomètres qui vous fera longer tout le tracé de l’ancien canal. Entre les ascenseurs, ouvrez l’œil, car les points d’intérêt ne manquent pas: pont-levis, passerelles, pont tournant… autant d’éléments d’époque préservés et qui donnent tout son cachet au canal historique.

La Grande Boucle permet également de découvrir les différentes facettes de La Louvière: Bois-du-Luc rappelle son passé minier tandis que son centre-ville, façonné par l’ère industrielle, a fait place à l’art et la culture comme en témoignent les musées et les sculptures urbaines qui sont autant d’invitations à prolonger le séjour.

Centrissime, place Mansart 21, 7100 La Louvière

Mais aussi…

Cantine des Italiens

En balade sur les voies d’eau Unesco
Ugo PETROPOULOS
Un petit creux? Posez-vous sur la terrasse de la Cantine des Italiens qui propose de la restauration chaude et des planches de charcuterie et de fromage italien. La Cantine des Italiens est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur l’immigration puisque c’est ici que les ouvriers italiens destinés aux usines Boël furent logés pendant 20 ans, dès 1946. Un centre de l’immigration aménagé dans un des baraquements permet d’en apprendre plus sur une page de l’histoire qui a remodelé la population de la région du Centre.

Rue Tout-y-Faut 90, 7110 Houdeng-Goegnies.

Bois-Du-Luc

En balade sur les voies d’eau Unesco
BELGA
Sur le trajet de la Grande Boucle, vous ferez étape à Bois-du-Luc qui, comme le canal du Centre, est reconnu par l’Unesco. Sa cité minière rend ce site unique au monde. C’est aussi le seul témoin des charbonnages dans le Centre, où on trouvait partout des puits de mine au siècle dernier.

Mais Bois-du-Luc n’est pas qu’un site minier, c’est aussi un lieu propice à la découverte. Durant tout l’été, découvrez-y l’expo primée «What the Foot» du collectif Huma, qui met en lumière les héroïnes anonymes foot féminin dans le monde.

Rue saint Patrice, 2B 7110 Houdeng-Aimeries

L’ascenseur funiculaire de Strépy-Thieu, le génie contemporain

En balade sur les voies d’eau Unesco
L’ascenseur funiculaire de Strépy-Thieu transporte en une dizaine de minutes les péniches 73 mètres plus haut ou plus bas. Ugo PETROPOULOS

Géant de béton, de verre et d’acier, témoin plus récent du génie civil belge, l’ascenseur à bateaux funiculaire double de Strépy-Thieu a été mis en service en 2002, après 20 ans de travaux. Il était le dernier maillon, essentiel, pour permettre la navigation de péniches de 1 350 tonnes sur un canal du Centre élargi par endroits ou creusé parallèlement à l’ancien au niveau des ascenseurs historiques.

Cet ascenseur compense 73 mètres de dénivelé, remplace les quatre vieux ascenseurs et deux écluses, et permet de relier le bassin de la Meuse et celui de l’Escaut via un bief de partage d’une altitude de 121,10 m.

Jusqu’en 2016, il était le plus grand ascenseur du monde, mais un ouvrage chinois l’a détrôné. Consolation: il est toujours le plus grand d’Europe. L’ascenseur est devenu un élément immanquable du paysage de la région, un emblème qui se visite.

L’exposition permanente «Voies d’eau d’hier, d’aujourd’hui et de demain», mise à jour en 2019, permet de suivre l’histoire de la navigation intérieure belge, de découvrir le fonctionnement de l’ascenseur funiculaire et les ouvrages d’arts exceptionnels qui permettent aux bateaux de grimper des collines. L’exposition aborde aussi l’enjeu des transports et les défis de demain. On la découvre en déambulant autour de l’immense salle des machines. Au huitième étage, la cafétéria offre une vue exceptionnelle sur la région environnante.

Enfin, n’hésitez pas à vous promener autour du géant et à remonter une dizaine de kilomètres en amont pour voir le pont-canal du Sart, ouvrage de 500 mètres de long qui permet le franchissement par le canal du Centre d’un nœud routier à Houdeng-Goegnies. Voir des bateaux surplomber des voitures, cela n’a rien de banal.

Rue Raymond Cordier, 50, 7070 Thieu.

Mais encore…

Plan Incliné de Ronquières

En balade sur les voies d’eau Unesco
Le plan incliné de Ronquières reste un régal pour les yeux. BELGA

Situé sur le canal Charleroi-Bruxelles, c’est le plus grand plan incliné du monde: 1 500 m pour compenser un dénivelé de 70 m. Habituellement visitable, il est pour l’instant fermé suite au Covid.

Le vieux canal à Seneffe

En balade sur les voies d’eau Unesco
Le vieux canal Charleroi-Bruxelles est un lieu à découvrir pour les amateurs de nature Robert Henno

Ancien tracé du canal Charleroi-Bruxelles, c’est un paradis des oiseaux et de la biodiversité. Chainon entre le plan incliné et le canal du Centre, il se parcourt à pied ou à vélo. Accessible depuis l’office de Tourisme de Seneffe, mais aussi depuis Feluy, Arquennes…


Nos dernières videos