JODOIGNE

Quelques coups de tonnerre annonçaient l’enfer à Jodoigne: «Une rivière a traversé notre jardin»

Des riverains de la rue de la Maladrerie ont vu une rivière traverser leur propriété.

Mardi vers 20 h, des trombes d’eau ont dévalé dans le jardin d’un riverain de la rue de la Maladrerie à Jodoigne.

«C’est vite devenu une rivière qui a détruit mur et grillages du terrain de tennis voisin avant de traverser notre propriété, témoigne ce Jodoignois. L’eau s’est introduite dans la cave et on a eu juste le temps de sauver ce qui pouvait l’être.»

Mais trop tard pour les mannes remplies de linge alors que l’eau de la piscine prenait la couleur de la boue et que la véranda se retrouvait, elle aussi, sous eau.

+ LIRE AUSSI| Jean-Luc Meurice, bourgmestre de Jodoigne: «Jusqu’à 30 centimètres d’eau d’un coup»

+ RELIRE| Intempéries: le niveau des cours d’eau semble se stabiliser dans le Brabant wallon

«Des amis venus nous prêter main-forte ont su dégager les meubles. Ici la casse n’est pas trop importante. C’est surtout les alentours de la maison et les allées en gravier qui auront besoin d’aide extérieure. Ce matin (lisez mercredi matin) le calme est revenu.»

Des vacances qui commencent mal

Ces riverains n’ont pas vu les pompiers mardi soir, ceux-ci étaient de fait débordés d’appel «mais ils se sont présentés ce matin pour proposer leur aide. Dans la rue, les ouvriers communaux sont en plein travail de nettoyage. Ils ne sont pas près d’avoir terminé. De notre côté on va tout laisser sécher le temps de nos vacances qui auraient dû commencer… hier. »

Ces riverains ont cependant pu aussi compter sur la rapide intervention de leur assureur «qui a pris les photos qui s’imposaient pour nous expliquer ensuite les démarches à suivre.»

Quel début de vacances et ces habitants de Jodoigne sont loin d’être les seuls d’avoir vécu un tel désastre. Des caves inondées par dizaine, des entrepreneurs privés de leurs outils de travail comme ce traiteur de Mont-Saint-Guibert qui évoquait un véritable carnage avec de l’eau jusqu’à 1,5 m dans ses installations, comme ce magasin dans le centre de Beauvechain lui aussi complètement sous eau…

Les victimes sont nombreuses et elles étaient loin d’imaginer que ces quelques coups de tonnerre annonçaient l’enfer.


Nos dernières videos