article abonné offert

BELGIQUE

Comment les quinquagénaires tirent le marché immobilier de la Côte belge vers le haut

Comment les quinquagénaires tirent le marché immobilier de la Côte belge vers le haut

Les acheteurs dans la tranche de 50 ans sont particulièrement actifs dans l’immobilier de la mer du Nord. EdA

Place immobilière prisée, les appartements à la mer du Nord connaissent un vif intérêt suite à la crise du Covid. Et les acheteurs quinquagénaires y sont pour beaucoup.

Le coronavirus a provoqué une forte augmentation des transactions immobilières à la mer du Nord. Un marché qui est en réalité double avec d’une part les anciens appartements (ceux que vous avez peut-être connus ou loués il y a quelques dizaines d’années) et les nouveaux. Ce sont ces derniers qui suscitent pas mal d’appétit de la part des acheteurs. «On constate que les investisseurs sont aujourd’hui beaucoup plus actifs, analyse le notaire Bart van Opstal. Ils sont à la recherche de rendement plus importants que des placements financiers.»

Une telle recherche n’est pas neuve. Ce qui l’est plus, estime le notaire ostendais, c’est la stratégie des acheteurs. Dans un premier temps, ils visent un rendement via la location et dans un deuxième temps, ils envisagent de s’y domicilier. Une conséquence de cette nouvelle stratégie ? Les grands appartements, de l’ordre de 100m2 sont plus recherchés. «Il y a moins d’intérêt pour les studios.» Cette recherche ciblée a évidemment un impact sur les prix car ce type d’appartements est moins nombreux.

Le profil de ces investisseurs est dominé par des quinquagénaires comme le relèvent les donnés de Fednot, la Fédération royale du notariat belge:

Un type de profil qu’on retrouve également parmi les acheteurs de bien immobilier en Ardenne.

Nos dernières videos