BRUXELLES

Écran géant ou pas? Saint-Josse fait marche arrière, les 19 bourgmestres «réétudient l’interdiction»

Écran géant ou pas? Saint-Josse fait marche arrière, les 19 bourgmestres «réétudient l’interdiction»

En 2018, pour la Coupe du Monde en Russie, un écran avait été dressé au stade Machtens de Molenbeek. Y aura-t-il une nouvelle édition de l’événement en 2021? ÉdA – Julien RENSONNET (archive)

Il n’y aura finalement pas d’écran géant ce dimanche à Saint-Josse. Selon le Bourgmestre Kir, la police estime que le cadre légal encore inconnu ne permet pas sa mise sur pied. Via le Président de la conférence des Bourgmestres Vincent De Wolf, les 19 maïeurs bruxellois annoncent qu’ils «réétudient» l’interdiction des écrans.

Volte-face complète à Saint-Josse. Après avoir annoncé ce mercredi 23 juin qu’un écran géant serait installé sur la place Saint-Josse pour le 8e de finale des Diables Rouges, la Commune annonce finalement ce jeudi 24 juin qu’il n’en sera finalement rien. En effet, le cadre légal émanant du Ministère de l’Intérieur et qui doit encadrer les mesures d’assouplissement du dernier Codeco n’est pas encore connu. En conséquence de quoi la zone de police Nord s’est montrée circonspecte à la tenue de l’événement.

«À la suite d’une nouvelle de réunion sécurité avec le Chef de Corps, Frédéric Dauphin, relative à la diffusion du match des Diables rouges sur écran géant envisagée ce dimanche sur la place Saint-Josse, le Bourgmestre Emir Kir prend acte du fait qu’à ce stade, toutes les conditions permettant la tenue de cet événement ne sont pas rencontrées», explique un communiqué du cabinet du Bourgmestre.

«Il faut savoir mettre les passions de côté»

«Il faut savoir mettre les passions de côté et regarder objectivement la situation», reconnaît Emir Kir, qui «se réjouissait» pourtant de «partager la ferveur des supporters» sur ses terres. Et de continuer: «Nous sommes jeudi et nous n’avons toujours pas la circulaire de la Ministre de l’Intérieur actant les assouplissements annoncés lors du Codeco. Dans ce contexte, nous n’avons pas la possibilité d’organiser ce dont nous, et toute la population belge, rêvions, avec les garanties minimales de sécurité et de santé publique.

Mais le maïeur tennoodois n’abandonne pas tout espoir: «Nous espérons qu’un cadre clair permettra d’envisager la diffusion des autres matchs de l’Euro 2020 et que la Belgique restera dans la compétition». La Commune termine donc en promettant qu’elle «évaluera les possibilités de diffusion dès que toutes les conditions seront réunies».

Pour rappel, le dernier Codeco autorise la tenue d’événements extérieurs de 2500 personnes dès ce dimanche 27 juin, avec masques et mesures de distanciation sociale. L’horeca pour sa part peut ouvrir jusqu’à 1h du matin.

Les écrans géants autorisés dans les 19 communes? «Il faut réévaluer»

Vincent De Wolf, Président de la Conférence des bourgmestres des 19 communes de Bruxelles, confirme de son côté qu’il a pris l’initiative de consulter ses collègues bourgmestres en vue d’évoquer la gestion des prochains rassemblements liés à l’Euro 2020 dans l’espace public. Le Bourgmestre d’Etterbeek (MR) plaidait depuis plusieurs semaines pour un assouplissement des horaires de fermeture de l’horeca. Il semble que l’ouverture des événements extérieurs à 2500 personnes, avec masque et distanciation sociale, ouvre la porte à l’organisation d’écrans géants.

«Nous pouvons nous réjouir du fait que le Codeco ait donné suite à la demande de la Conférence d’autoriser les terrasses à ouvrir plus tard», explique celui qui craignait de voir la situation dégénérer en cas de prolongations ou penaltys. «Dans ce contexte, les mesures autorisant désormais des rassemblements plus importants, moyennant une série de conditions sanitaires à suivre, nous permettent de réétudier notre position initialement prise sur l’interdiction des écrans géants dans les 19 communes bruxelloises».

De Wolf estime qu’il faut réexaminer le dispositif bruxellois eu égard aux débordements observés à Ixelles ou Etterbeek au soir du match contre la Finlande. «La situation de la vaccination nous permet d’envisager un événement plus important tout en respectant une série de mesures sanitaires. Je souhaite vérifier avec mes collègues bourgmestres et les chefs de corps quelles sont les conditions qui nous permettraient d’envisager la tenue de pareil événement».


Nos dernières videos