EURO 2020

Le Portugal se méfie de la Belgique: «un adversaire compliqué», «l’une des meilleures équipes d’Europe»

Le Portugal se méfie de la Belgique: «un adversaire compliqué», «l’une des meilleures équipes d’Europe»

Les deux équipes s’affrontent le dimanche 27 juin à Séville, à 21h Reporters / DPA

Après sa troisième place dans le Groupe F, le Portugal connait son adversaire en huitièmes: les Diables Rouges.

Fernando Santos, sélectionneur du Portugal après le match nul face à la France 2-2, au micro de la télévision portugaise RTP, pouvait savourer la qualification: «Je suis globalement satisfait de l’équipe, elle a montré le bon état d’esprit. Ce ne sont pas les joueurs qui transforment les équipes, ce sont les équipes qui se transforment. Nous avons fait une très bonne première période, bien organisés, sans laisser d’espaces à l’adversaire. Nous avons fait tout ce que je voulais que nous fassions face à l’Allemagne.»

Malgré le bilan de 4 points sur 9 en phase de groupe, le sélectionneur portugais reste confiant avant d'affronter les Diables Rouges. «Les joueurs ont bien compris ce qu’ils devaient faire et c’est un bon pas pour la phase suivante. Cette équipe sait ce qu’il faut faire pour gagner, bien attaquer et bien défendre. Quand elle le fait, c’est difficile pour n’importe quel adversaire.»

Le Portugal sera l'adversaire de la Belgique en huitièmes de finale de l'Euro dimanche 27 juin à 21h00 à Séville. Les Diables n’ont plus battu cette nation depuis 1989. Mais depuis, la donne a un peu changé et le champion d’Europe 2016 sait que la Belgique est désormais un «gros morceau».

Joao Palhinha, milieu du Portugal, au micro de la télévision portugaise RTP, après le match abondait dans ce sens. «La Belgique a une excellente équipe, l’une des meilleures d’Europe mais nous avons de la valeur et nous voulons poursuivre notre chemin.»

Le gardien Rui Patricio, au micro de RTP évoquait la Belgique comme «un adversaire compliqué», avant de poursuivre, «nous sommes à l’Euro donc on sait que la rencontre sera difficile mais on va tout faire afin de parvenir à se qualifier pour la phase suivante. Pour tous les Portugais, nous voulons donner une autre joie.»

Pour le défenseur Diogo Dalot, en interview pour RTP lui aussi. «On va avoir du temps pour analyser la Belgique mais maintenant il faut recharger les batteries car il y a peu de jours de récupération entre les rencontres, ce sont des matchs exigeants et il faut avoir l’équipe prête».

Nos dernières videos