ÇSOLIDARITÉ

PHOTOS & VIDÉO | Générations solidaires a récompensé des citoyens engagés et inspirants

Le festival «Opérations Talents» organisé par le groupe local «Pays des Vallées» d’ATD Quart-Monde et qui lutte pour changer le regard sur la précarité a remporté le Grand Prix Générations solidaires.

Ils étaient au départ 134! De ces nombreux projets aussi riches que diversifiés, le jury avait reçu comme lourde tâche de n’en garder que 10 pour la grande soirée de clôture de cette 5e édition de l’appel à projets de l’ASBL Générations Solidaires, initiée par L’Avenir.

«On peut dire que cette édition est à nouveau un grand succès, s’est réjoui Katel Fréson, la coordinatrice de l’ASBL. Et puis on mesure toute l’importance que la solidarité et ce genre de projets ont eu ces derniers temps, en raison de la crise économique mais aussi de la crise sanitaire. S’il y a un point positif que je retiens de cette période difficile que nous venons de traverser, c’est cette mobilisation citoyenne et cet énorme élan de solidarité informel que l’on a pu vivre à travers la mise en place d’actions très concrètes entre voisins ou envers des publics plus vulnérables, parfois très isolés.»

PHOTOS & VIDÉO | Générations solidaires a récompensé des citoyens engagés et inspirants
La coordinatrice de l’ASBL Générations colidaires, Katel Fréson, a inauguré jeudi soir la cérémonie de clôture de cette 5e édition de l’appel à projets. EdA Mathieu Golinvaux
Katel Fréson constate en outre que nombreuses sont les associations qui « ont profité du confinement pour mettre sur pied de nouveaux projets, pour renouveler leur façon de travailler».

Agir pour la dignité

Parmi les 134 projets rentrés cette année, c’est celui du groupe local « Pays des Vallées » de ATD Quart-Monde qui a remporté le Grand Prix Générations solidaires.

Parmi les 134 projets rentrés cette année, c’est celui du groupe local «Pays des Vallées» de ATD Quart-Monde qui a remporté le grand prix Générations solidaires.

«On est très étonné d’avoir été choisi, sourit Johann, un résident-bénévole de l’association. On est heureux d’être ainsi connus et, surtout, reconnus. Car d’ordinaire, on ne parle de nous qu’en mal, que quand il y a un problème

PHOTOS & VIDÉO | Générations solidaires a récompensé des citoyens engagés et inspirants
Le groupe local «Pays des Vallées» d’ATD Quart-Monde a obtenu le Grand Prix Générations solidaires. EdA Mathieu Golinvaux
«L’objectif d’ATD Quart-Monde, c’est de mettre fin à la misère et l’exclusion, c’est plutôt ambitieux, complète Monique, cheville ouvrière du projet. Ce que l’on cherche dès lors, c’est ce que l’on peut faire dans un groupe local pour faire avancer ces choses-là.»

Leur projet intitulé «Opérations Talents» existe depuis plusieurs années déjà au sein du groupe local «Pays des Vallées». Sous la forme d’un festival s’étalant sur 6 jours dans la commune d’Hastière, il s’est donné pour ambition de changer le regard sur la précarité, et cherche en permanence «à atteindre les plus pauvres, les plus exclus… La misère, elle assassine des Mozart tous les jours. Avec notre projet, nous voulons montrer que chacun a du talent et qu’exclure ces personnes est une perte pour la société», souffle Monique.

PHOTOS & VIDÉO | Générations solidaires a récompensé des citoyens engagés et inspirants
Le groupe local «Pays des Vallées» d’ATD Quart-Monde a obtenu le Grand Prix Générations solidaires. EdA Mathieu Golinvaux

Réservoir d’idées

Si tous les projets rentrés n’ont hélas pu obtenir un prix, l’organisatrice se réjouit de l’émulation que provoque Générations solidaires au sein du secteur associatif: «Cet appel à projets permet de donner des idées à d’autres et de mettre en valeur des initiatives qui peuvent être déclinées ou adaptées au niveau local. En fait, Générations solidaires offre un réservoir d’idées inspirantes et solidaires

 

Une bouffée d’oxygène à travers un atelier créatif et des vélos adaptés

Le Grand Prix Génération solidaire n’était pas le seul prix remis hier soir à Namur.

PHOTOS & VIDÉO | Générations solidaires a récompensé des citoyens engagés et inspirants
La Fabriek’ offre une bouffée d’air créative aux jeunes qui la fréquentent. EdA Mathieu Golinvaux
Situé à Havelange, le Foyer l’Aubépine héberge une quinzaine de jeunes placés par le Juge de la Jeunesse. À travers son concept dénommé « la Fabriek’ », il stimule la créativité de ses résidents «pour permettre aux jeunes d’être fiers de ce qu’ils font et de partir dans projets étonnants», énonce Elsa Lequarre.

Lauréat du prix Coup de cœur, le Foyer l’Aubépine a déjà accueilli plus d’une centaine de jeunes au sein de la «Fabriek’». «Participer à des chantiers collectifs est un moyen concret, réel et pratique d’expérimenter le fait que “tout est possible”, qu’il est possible de s’engager, de créer, de participer, même dans des contextes de protection, de droit à l’aide et d’éloignement temporaire du milieu familial

De l’émotion

PHOTOS & VIDÉO | Générations solidaires a récompensé des citoyens engagés et inspirants
Grâce à ce prix, l’ASBL Cheveux aux vent espère pouvoir commander rapidement un vélo supplémentaire. EdA Mathieu Golinvaux
Plus au Sud de la Wallonie, à Arlon, l’ASBL Cheveux au vent a remporté pour sa part le prix Coup de pouce de Génération solidaire pour son projet de balades partagées sur des vélos adaptés.

«Notre objectif est de créer un moment de joie partagée entre des personnes fragilisées, c’est-à-dire des personnes isolées, âgées ou handicapées, explique Xavier Bontemps. Une façon d’offrir de la joie et une sensation de liberté retrouvée, de se sentir vivant.»

«Depuis que nous avons lancé ce projet, nous ne recevons que des encouragements, c’est un peu Saint-Nicolas tous les jours, réagit Yannick Denis. Mais cette soirée nous procure également beaucoup d’émotion, parce que nous nous rendons compte qu’il y a plein de solidarités qui émergent de notre société

Grâce à ce prix, l’ASBL peut voir les choses en (plus) grand. «On a commandé 3 vélos, mais grâce à ce prix, on envisage déjà d’en commander un quatrième», sourit Xavier Bontemps

 

 

Des projets aussi dans des écoles, «pour raccrocher des élèves»

Pour la seconde année consécutive, l’appel à projets Générations solidaires s’est ouvert aux écoles. Parmi les projets rentrés, cinq d’entre eux ont été plébiscités par le jury qui a décidé de récompenser le CECS la Garenne de Charleroi (parrainage de jeunes réfugiés), l’IPES Léon Hurez de La Louvière (récolte de protections hygiéniques pour les filles qui fréquentent l’école, ainsi que pour un public précarisé), l’école d’enseignement spécialisé Arc-en-Ciel de l’Heureux Abri de Momignies (projet intergénérationnel), Institut Saint-Louis de Namur (projet solidaire avec des personnes âgées et des jeunes en milieu d’accueil), ainsi que l’école communale d’Agimont (armoire solidaire dans un verger partagé).

PHOTOS & VIDÉO | Générations solidaires a récompensé des citoyens engagés et inspirants
Cinq écoles, comme l’IPES Léon Hurez de La Louvière, ont reçu un prix à cette occasion. EdA Mathieu Golinvaux

«Nous proposons également aux écoles qui le souhaitent de venir réaliser une animation destinée à lancer la réalisation d’un projet solidaire, informe Katel Fréson. En fonction de leurs envies et de leurs sensibilités, on cherche avec eux des pistes d’actions concrètes, puis nous les mettons en contact avec des associations existantes pour confronter leurs idées avec la réalité du terrain.»

Cette année plus que jamais, les écoles ont accueilli positivement cette opportunité. «Parce que c’est aussi l’occasion de raccrocher certains élèves à leur école, d’autant plus en cette période de crise. Plusieurs enseignants me l’ont confirmé: ils avaient besoin de ça. »

 


Nos dernières videos