VIDÉO | École Arc-en-Ciel de l’Heureux Abri sème des graines pour mieux grandir

Les élèves de cette école primaire spécialisée de Momignies vont partager des activités avec les résidents de la maison de repos toute proche.

Laly, Amélia, Sulivan, Nolan et leurs copains confectionnent chacun leur propre livre inspiré de La Chenille qui fait des trous, un classique de la littérature enfantine. La «classe jaune», le premier niveau en primaire pour les enfants de 6 à 9 ans de L’école Arc-en-Ciel à Seloignes (Momignies), dans la Botte du Hainaut, regorge de couleurs et de créations des jeunes élèves.

Isabelle Dugait, leur institutrice passionnée par son métier, investie depuis 19 ans dans l’enseignement spécialisé, veille sur ses élèves avec tendresse. L’école Arc-en-ciel fait partie du pôle de L’Heureux Abri (école primaire et secondaire spécialisée, services résidentiels pour jeunes et adultes).

Dans cette école à taille humaine, une septantaine d’enfants qui ont accumulé du retard scolaire, des problèmes de langage et/ou de comportement sont accueillis avec bienveillance. Une partie d’entre eux provient de milieux défavorisés.

Madame Isabelle favorise l’apprentissage par des manipulations, des histoires, du chant, de la musique, de la danse. Elle a même confectionné une «armoire à voyager» avec des boîtes/valises pédagogiques sur des thématiques qui sont prêtées à d’autres écoles.

Des échanges intergénérationnels précieux

C’est en chantant des comptines à sa grand-mère, que Madame Isabelle a eu l’idée de mettre sur pied une collaboration avec les maisons de repos de la région. L’école primaire a déménagé en janvier de Momignies à Seloignes, à 1,3 km de la résidence Le Liberty. L’institutrice a donc pris contact avec le personnel du Liberty, qui s’est montré très réceptif pour organiser des activités en commun.

«Je lis déjà pour mes élèves, pourquoi pas pour les personnes âgées! Au gré des saisons, nous pourrions organiser des activités en commun.» En raison de la pandémie, les contacts ont dû se faire à distance: lettre écrite avec les enfants pour présenter leur projet, cartes de Noël, cartes et dessins pour le 1er mai.

 

«C’est l’occasion pour les enfants de trouver une mamie ou un papi qui leur manque parfois.»

 

La «classe jaune» déborde d’inventivité: confier les plantations en pots des enfants aux personnes âgées pendant les vacances scolaires, préparer de la soupe et des décorations pour Halloween mais aussi des biscuits de Noël et des cartes de vœux, installer des nichoirs pour les oiseaux, des plantations à la maison de repos par les enfants, organiser des ateliers jeux (memory, loto, domino…), des ateliers artistiques, un spectacle des élèves. Le tout en collaboration étroite avec l’équipe du Liberty et les seniors.

«Les enfants ont quelque chose à “gagner” de ces échanges. Ils ont souvent peu de personnes-ressources vers qui se tourner, simplement pour passer un peu de temps ensemble, loin des écrans. Ce sera l’occasion pour eux de trouver une mamie ou un papi qui leur manque parfois», conclut en souriant Isabelle Dugait.

Les dons de matériel sont les bienvenus!

L’école Arc-En-Ciel de l’Heureux Abri multiplie les collaborations: «Nous avons la chance de pouvoir compter sur une bibliothécaire très dynamique qui vient en classe proposer des animations autour de la lecture. Elle est déjà d’accord de nous accompagner à la maison de repos. Nous collaborons aussi avec le centre culturel, qui organise des séances de cinéma et même des spectacles dans l’école», explique Isabelle Dugait.

Facebook > École Arc-En-Ciel Momignies


Nos dernières videos