article abonné offert

REBECQ

L’immigration italienne à Rebecq: «Au début, la peur de l’inconnu...»

Patricia Venturelli et Marino Marchetti expliquent l’itinéraire escarpé de leurs familles italiennes, 75 ans après les Accords charbon.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 24 des 1441 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos