MOBILITÉ

Des trains «Côte express» à partir du 3 juillet: réservation dès ce jeudi

Des trains «Côte express» à partir du 3 juillet: réservation dès ce jeudi

Le week-end, dix trains au matin, et dix au soir, relieront en direct quatre grandes gares à la Côte, accessibles sur réservation seulement. BELGA PHOTO JORIS VLIEGEN BELGA

L’expérience menée début juin a été concluante. Des trains directs vers la Côte, sur réservation, seront en service dès le 3 juillet.

Pouvoir réserver une place dans un train qui vous emmène directement, et plus rapidement, à la Côte belge: c’est ce que la SNCB a proposé, en test, le week-end du 5 et 6 juin. Et «l’évaluation est positive» a expliqué le ministre Gilkinet, hier, en commission de la Chambre, annonçant que cette offre sera mise en service le 3 juillet, pour l’été. Les réservations seront ouvertes dès ce jeudi, uniquement sur le site de la SNCB.

Le week-end, dix trains au matin et dix trains au soir relieront Bruxelles, Anvers, Gand et Liège aux gares de la côte: Blanckenberghe, La Panne, Knokke et Ostende, point d’arrivée le plus prisé. «Le projet ne sera pas encore élargi à d’autres gares», comme celles du Limbourg, de Namur ou des Brabants wallon et flamand, a toutefois précisé le ministre, douchant ainsi les députés qui reprochent à cette offre d’ignorer les régions plus enclavées. Durant les jours de semaine, seuls quatre trains avec réservation (deux allers et deux retours) circuleront par jour entre Bruxelles-Midi et Ostende.

Une heure de moins

«La SNCB parle d’un taux de satisfaction de 90%.», souligne Georges Gilkinet. Les principaux avantages sont d’avoir une place assise assurée, et le temps gagné.

Sur le trajet Bruxelles-La Panne, le gain est par exemple de 54 minutes, explique le ministre. Près de deux heures de plaisir en plus au bord la mer, même si, dit-il, 40% des voyageurs, lors du test, n’ont réservé que le voyage aller, se gardant ainsi une flexibilité pour le retour. Le tarif est de 1€ supplémentaire. Les enfants de moins de 12 ans doivent être accompagnés, mais n’ont pas besoin de ticket.

Internet indispensable

Une critique des députés concerne les cyclistes. Si des places seront disponibles pour les vélos, il n’est pas possible de les réserver. Faute de place pour son deux roues, le voyageur sera remboursé assure néanmoins le ministre.

Mais la critique la plus fondamentale concerne la fracture numérique. Il n’est ainsi pas possible d’effectuer sa réservation pour le «Côte express» en gare, mais uniquement sur le site SNCB. be. «Pourquoi ajouter une nouvelle classe dans les trains, qui n’est pas accessible pour une partie de la population? Auparavant, il y avait aussi des trains supplémentaires durant l’été, mais il ne fallait pas les réserver», souligne Maria Vindevoghel (PVDA), taclant le ministre quand il parle d’une «offre supplémentaire».

«La solution au guichet n’est techniquement pas réalisable cette année», répond Gilkinet, reconnaissant que «c’est loin d’être idéal». Mais, dit-il, la réservation (possible 15 minutes à l’avance) peut être imprimée. Un smartphone n’est pas indispensable, et les gens pourront se faire aider. Les trains réguliers ves la Côte continueront à circuler selon l’horaire habituel et le système de réservation «n’est pas envisagé pour les trains conventionnels car cela limiterait la flexibilité du système ferroviaire belge», assure le ministre. Le but est, ici, de garantir une sécurité sanitaire dans le flux des vacanciers qui se rendent à la Côté, évitant les dérives de l’été dernier. Le système sera évalué en septembre.

Nos dernières videos