Pour cette 5e édition, rendre visibles les «invisibles»

Pour cette 5e  édition, rendre visibles les «invisibles»

Katel Fréson: Coordinatrice de l’ASBL Générations solidaires D.R.

Cloîtrées dans les maisons de repos, dans les services d’hébergement (Aide à la jeunesse, Aide au handicap), reléguées seules chez elles, dans la rue parfois… Des milliers de personnes ont été «coupées» des autres, «confinées» depuis plus d’un an. Au-delà de la crise sanitaire, les «invisibles», ce sont ces femmes et ces hommes qu’on ne connaît pas – de milieux précarisés ou pas. Ce sont ceux dont on ne parle pas. Ou ceux qu’on évoque à leur place, sans leur donner la parole.

Refusant de cautionner cette frontière invisible mais bien réelle entre «eux» et «nous», des centaines d’héroïnes et de héros de l’ombre ne ferment pas les yeux. Vous retrouverez quelques-uns de ces citoyens solidaires dans les pages qui suivent.

Plus que jamais, notre opération Générations solidaires a une vocation sociale: relayer les actions de citoyens qui créent des solutions locales, concrètes pour répondre aux enjeux de notre société.

Depuis un an, nous préparons cette édition en mettant le focus sur les associations, bien sûr, mais aussi sur les écoles. Nous avons contacté les établissements scolaires pour leur proposer de mettre en valeur des projets conçus avec des jeunes et mis en place par eux. Sur les 134 projets reçus, 24 provenaient d’écoles. Tous nous ont enthousiasmés! Interroger les ados et les enseignants démontre que les activités citoyennes (re)motivent les jeunes, car elles donnent du sens à l’école.

Des 134 projets reçus début mars, le jury a eu la lourde tâche d’en choisir 15, après des heures de débats passionnés. Dans ces pages, vous découvrirez les cinq Prix écoles. Mais aussi les dix associations nominées pour cette cinquième édition de notre appel à projets. Parmi ces dix nominés, trois lauréats recevront le prix Générations solidaires, le prix Coup de cœur et le prix Coup de pouce lors de la remise des prix de Générations solidaires, ce jeudi 24 juin, à Namur.

Nos dernières videos