LIÈGE

Une rançon de 30 millions d’euros réclamée à la Ville de Liège par un hackeur?

Une rançon de 30 millions d’euros réclamée à la Ville de Liège par un hackeur?

À Liège, de nombreux services sont à l’arrêt depuis une attaque informatique. RVNW - stock.adobe.com

Depuis ce lundi matin, la Ville de Liège est victime d’une attaque informatique de grande ampleur. Une rançon a été demandée. Il s’agirait de 30 millions d’euros, mais le montant n’est ni confirmé ni démenti.

Du jamais vu au sein des autorités communales! Depuis ce lundi, les services communaux sont victimes d’une attaque informatique de grande ampleur, mais dont l’étendue des dégâts reste à ce stade difficile à évaluer. Dans le courant de la soirée, la Ville a confirmé la cyberattaque par voie de communiqué. Elle s’est «entourée d’experts de compétence internationale» pour régler la situation au plus vite. Une situation qui s’avère complexe.

De nombreux services sont donc à l’arrêt. Comme ceux de l’État civil et de la Population, notamment, qui ne sont plus en mesure de rendre les services attendus. Toutes les personnes ayant des rendez-vous sont ainsi invitées à ne pas se déplacer tant que la situation n’est pas rétablie.

Une enquête a été ouverte auprès de la police fédérale. Une demande de rançon a eu lieu. On évoque d’ailleurs un chiffre de 30 millions d’euros, mais le montant n’est ni confirmé ni démenti.

Contactée par nos soins, la Ville précise ce mardi qu’«il n’y aura pas de communication supplémentaire pour l’instant».


Nos dernières videos