VIDÉO | Cheveux au vent, un projet cycliste original, créateur de liens

Des personnes âgées vont retrouver le plaisir et la joie de la pratique du vélo grâce à du matériel adapté et des bénévoles pour les accompagner.

Quels seront les lauréats de Générations solidaires ?

Cette semaine, vous allez découvrir les 10 associations nominées dans le cadre de l’opération Générations solidaires, initiée par L’Avenir, en collaboration avec la Fondation Roi Baudouin. Il s’agit de mettre en lumière des citoyens qui mettent en place des projets solidaires, inspirants et exemplaires !

Ces 10 associations ont participé à la 5e édition de notre appel à projets qui a connu une magnifique participation avec 134 dossiers de candidature reçus.

Le jury indépendant mis en place avec la Fondation Roi Baudouin a désigné les 10 nominés et les 5 écoles. Ceux-ci seront mis à l’honneur lors de la remise des prix le 24 juin à Namur. Les 3 associations lauréates (parmi les 10 nominés) et les 5 écoles recevront leurs prix. Découvrez ces 15 projets citoyens dans le supplément rédactionnel consacré à Générations solidaires, ce jeudi 24 juin dans L’Avenir.

www.generations-solidaires.be

«Offrir de la joie, une sensation de liberté retrouvée, se sentir vivant», ce sont les leitmotivs de Xavier Bontemps et Yannick Denis, tous deux Arlonais, en créant Cheveux au vent. L’idée germait dans la tête de Xavier Bontemps depuis des années. Ce cycliste passionné s’est investi dans l’accompagnement de personnes âgées en soins palliatifs, mais aussi comme clown à l’hôpital.

Quant à Yannick Denis, maman de cinq enfants, elle emmène sa famille en vacances à vélo depuis des années. «En voyant à l’étranger, des personnes âgées à vélo accompagnées par des personnes valides, je me suis dit que je voulais sentir encore longtemps ce bonheur des cheveux dans le vent.» Résolus à faire équipe en septembre dernier, Yannick et Xavier font appel à deux autres cyclistes passionnés, Marc Jacquemin (le plus ancien vététiste de son club) et Damien Stassart. Les quatre fondateurs lancent en mars dernier la toute jeune ASBL Cheveux au vent. Le principe: emmener en balade à vélo des résidents d’institutions, des personnes âgées isolées ou des personnes en situation de handicap. Il ne s’agit pas ici de tandem, mais de vélos de type cuistax ou pousse-pousse selon les modèles, propices au dialogue.

Des seniors ravis

Le quatuor cycliste s’est d’abord assuré que leur projet serait bien accueilli. «Le personnel des institutions est souvent débordé par toute une série de tâches quotidiennes qui laissent peu de place pour la mise en place d’activités extraordinaires. Nos rencontres avec éducateurs, ergothérapeutes et kinés des institutions nous ont encouragés à oser cette belle aventure humaine», explique Yannick.

 

Sortir la personne fragile de son lieu de vie en lui laissant une place au sein de la société.

 

Une journée test avec des vélos adaptés prêtés pour l’occasion, en avril, a convaincu la troupe de concrétiser au plus vite le projet. Monique et sa petite-fille, deux Arlonaises, mais aussi Fernande et Lily de la Résidence de la Knippchen ont adoré la balade. La Seigneurie Ville en Pré, la Résidence la Knippchen, mais aussi la Clairière, le Club thérapeutique, le Jardin d’Arlon sont prêts à embarquer dans l’aventure!

«La meilleure manière d’être contagieux: se rendre visibles! Nous voulons montrer que la pratique du vélo reste bénéfique, même pour la personne fragilisée. Au-delà de l’aspect sportif, nous avons la conviction que sortir la personne fragile de son lieu de vie en lui laissant une place au sein de la société est bénéfique non seulement pour elle, mais pour l’ensemble de la société.» Autre point d’attention: faire tourner gratuitement ces vélos adaptés dans d’autres associations. Les deux premiers vélos commandés à un magasin de vélos d’Aubange arrivent fin juin. L’aventure suscite une belle émulation auprès de nombreux Arlonais («même les chauves», sourit Marc) et donne des ailes à l’équipe de Cheveux au vent.

Besoin de bénévoles cyclistes et d’aide pour acheter les vélos

L’assistance électrique des vélos adaptés permettra à tous de profiter d’Arlon et de sa belle campagne en démontrant que «rouler à vélo à Arlon, c’est possible et agréable»! Une vingtaine de cyclistes bénévoles sont prêts à rejoindre l’équipe. Toutes les énergies sont les bienvenues, car l’équipe souhaite organiser des sorties pour les personnes âgées régulièrement. «Nous envisageons d’emmener les résidents qui le souhaitent, dans les rues de leur ancienne habitation, dans leur quartier d’origine, même dans leur village d’enfance.» Un premier vélo adapté a été financé par le Rotary Club. Une campagne de «growfunding» devrait permettre l’acquisition d’un autre type de vélo électrique. L’équipe espère acquérir cinq vélos, dont un adapté aux chaises roulantes. «Si notre expérience peut en inspirer d’autres, tant mieux!»

www.facebook.com/cheveuxauventarlon


Nos dernières videos