CHALLENGE DU BW

Le Challenge du BW de plus en plus dur?

Le Challenge du BW de plus en plus dur?

Les sourires étaient de retour du côté de la place d’Hattain à Baisy-Thy. ÉdA – 501461607083

Les organismes ont souffert ce samedi, mais les participants ont apprécié les pelotons et l’ambiance de ce 37e Tour Godefroid de Bouillon.

La place d’Hattain restera pour 2021 le lieu où les joggeurs du Challenge du Brabant wallon ont à nouveau goûté aux départs de masse avec le 37e Tour Godefroid de Bouillon. Et à voir les sourires des 378 participants sur la ligne de départ, le moment était visiblement attendu par beaucoup.

Cependant, une fois lancé, il ne fallait pas se louper et plusieurs participants ont plutôt versé dans l’euphorie en oubliant de respecter leur propre rythme. Entraînés par l’effet de groupe, certains ont payé le surrégime par la suite. Il faut dire aussi que le jogging de Baisy-Thy est l’un des plus sélectif, sans oublier qu’il est le plus long. Un effort soutenu attendait donc les participants et ceux qui l’ont oublié l’ont rapidement payé.

À l’issue de la course, nombreux étaient ceux qui évoquaient le sujet: «Le Challenge du BW est de plus en plus dur. À Huppaye, on trouvait déjà qu’il était sélectif avec ce faux plat au quatrième kilomètre, confirme Nathalie. Puis à Gastuche, les côtes semblaient vraiment compliquées. Et ensuite on a eu Bierges, Céroux, Hèze et Ottignies et, à l’arrivée, cela me semble encore plus difficile. Mais l’effort est vite oublié car on a la satisfaction de l’avoir fait et puis, les parcours sont superbes.»

Habitante de Genappe, Fabienne Luyten n’aurait raté cela pour rien au monde. «J’ai pris le départ dans la première vague pour ce challenge BW de Baisy-thy, avec les copines. C’est trop bien de prendre le départ en groupe. Cela nous a beaucoup manqué. Le soleil était avec nous et la population également. Il y avait beaucoup de personnes qui nous encourageaient lors de notre passage. La musique faisait aussi partie du décor.»

C’est que l’organisateur avait prévu un jogging musical en plaçant des groupes le long du tracé. De quoi mettre du rythme et de l’ambiance lors de la course. Pour Fabienne et ses amies, il restait à assumer sur ce tracé sélectif. «On est contentes de courir sur notre beau parcours du challenge de Baisy-thy mais il n’est pas des plus faciles. Cependant il était tellement agréable de le faire dans cette ambiance. Et à l’arrivée, c’était trop bien de revoir nos amis de toujours.»


Nos dernières videos