article abonné offert

CORONAVIRUS

La «libération», ce sera le 16 juillet

La «libération», ce sera le 16 juillet

Tout sourire, nos ministres. Quand on n’a que de bonnes nouvelles à annoncer... BELGA

Nouveaux allègements des mesures sanitaires ce 27 juin. Et si la situation reste en bonne voie, on pourrait tout assouplir à la mi-juillet.

Pour la «suppression des dernières restrictions qui subsistent aujourd’hui», les décisions seront prises lors d’un Comité de concertation le 16 juillet, a annoncé hier le Premier ministre, Alexander De Croo. Mais d’ici là, dès ce 27 juin, la deuxième phase du «plan été» va permettre de lâcher à nouveau du lest:

1. LA BULLEdes invités que l’on peut accueillir à la maison passe de 4 à 8 personnes. C’est ce même nombre de personnes qui pourront s’asseoir à la même table au restaurant ou au café. Et c’est aussi le nombre que pourront accueillir les gîtes de petite capacité (au-delà de 15 personnes, ce sont les protocoles existants qui continuent à s’appliquer).

2.HORECA.Le 27 juin, on sera en phase finale de l’Euro de foot. Pour permettre aux spectateurs de jouer aussi les prolongations, l’heure de fermeture de l’horeca sera repoussée à 1 h du matin. Kicker et autres jeux de café sont à nouveau autorisés, en portant le masque. Et l’utilisation de plexiglas sera permise sur les terrasses, afin de rapprocher un peu les tables.

3. SORTIES. Fini les limitations du nombre dans les magasins (mais le masque reste obligatoire), dans les banquets et réceptions, ou pour faire du sport non-professionnel. Vestiaires et douches seront accessibles. L’interdiction de rassemblement nocturne sera supprimée. Et davantage de personnes (200 à l’intérieur, 400 à l’extérieur) pourront assister aux offices religieux, mariages, funérailles. Pour les grands événements, ce sera jusqu’à 2000 personnes en intérieur. Dans les foires, marchés, brocantes,… on devra continuer à porter le masque, mais il ne sera plus obligatoire lors des événements extérieurs, lorsqu’on est assis. Les camps de vacances pourront accueillir davantage de jeunes et inclure des nuitées.

4.TÉLÉTRAVAIL. Il n’y aura plus d’obligation de télétravail à partir du 27 juin, mais «cela reste fortement recommandé» a précisé Alexander De Croo. Les team buildings en présentiel seront à nouveau autorisés.

Si le gouvernement peut permettre ces assouplissements, c’est parce que «nous sommes sur la bonne voie», s’est réjoui le Premier ministre, rappelant l’évolution positive de la situation sanitaire: moins de 500 malades du Covid dans les hôpitaux, 212 en soins intensifs, des contaminations en baisse de 40% chaque semaine et un taux de positivité sous les 3%.

Tous les dirigeants présents à la conférence de presse du Codeco se sont fait un devoir de le rappeler: à la base de tout, il y a le plan de vaccination. «Une véritable réussite pour la Belgique», estime le Premier ministre. «Nous étions déjà une puissance mondiale dans la production de vaccins, on n’est pas mal non plus dans la vaccination».

Ceci dit, tous ont aussi insisté sur la nécessité pour ceux qui n’ont encore reçu qu’une seule injection de recevoir la deuxième dose, car seule une vaccination complète serait efficace contre les variants, notamment celui baptisé Delta qui est en train de s’installer dans le pays.

Si les règles s’assouplissent, la vigilance restera de mise, souligne Frank Vandenbroucke, annonçant que beaucoup d’énergie sera mise pour mieux pister d’où viennent les contaminations. Le traçage va être intensifié. «On va essayer de remonter à sept jours, plutôt que deux, comme le préconisent les experts», précise le ministre de la Santé.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos