EMPLOI

Plopsaland La Panne recherche 500 employés urgemment, un bonus de 10.000 euros à la clé

Plopsaland La Panne recherche 500 employés urgemment, un bonus de 10.000 euros à la clé

Plopsaland La Panne est à la chasse de futurs employés pour toutes sortes de postes. EdA

Face à une sérieuse pénurie de personnel, Plopsaland La Panne doit engager urgemment 500 personnes. Avec prime à la signature pour les postes vacants permanents.

Plopsaland La Panne doit engager urgemment 500 personnes, le parc faisant face à une sérieuse pénurie de personnel à l’approche des vacances d’été et de l’assouplissement éventuel des capacités d’accueil, indique-t-il ce vendredi.

Le groupe Plopsa a réintroduit un bonus pour tous les postes vacants permanents, afin d’attirer davantage de potentiels employés. La prime, accordée à la signature du contrat, peut aller jusqu’à 10.000 euros.

«Nous utilisons pour le moment 25 à 35% de notre capacité normale, en temps hors-Covid», explique Plopsaland La Panne. «Mais à partir d’août, nous avons reçu comme signal que nous pourrons à nouveau fonctionner à pleine capacité et nous devons nous y préparer», a signalé le directeur du parc, Wim Wauters.

Plopsaland La Panne est à la chasse de futurs employés pour toutes sortes de postes, que ce soit pour accueillir les visiteurs, préparer les repas, veiller à l’entretien du parc ou tenir les commerces. Les étudiants, saisonniers et travailleurs sous le régime de flexi-job peuvent postuler via le site web plopsajobs.be ou se présenter aux bureaux de Plopsa tous les jours ouvrables entre 10 et 16h.

Le PDG du groupe Plopsa, Steve Van den Kerkhof, a aussi annoncé vendredi que pour les fonctions fixes, une prime à la signature était à nouveau en vigueur. Cet incitant est payé à la signature du contrat. «Nous avons constaté que ce système de bonus fonctionnait bien. Malheureusement, en raison des différentes fermetures du parc, nous avons été contraints d’arrêter temporairement ce programme», a-t-il expliqué. La prime est indiquée sur chaque offre d’emploi.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos