WALLONIE PICARDE

Hôpitaux: grève à Ath, réquisitions à Tournai

En mode dimanche à Ath, en mode semaine «mais…» à Tournai. Par contre, aucun mouvement à Mouscron. Une journée différente dans les hôpitaux de Wallonie picarde.

Les infirmiers/ères, tout particulièrement des soins intensifs et des urgences, étaient appelés à une journée de grève dans les hôpitaux. Avec éventuellement, une manifestation à Mons. Cela a débouché sur des situations différentes dans les trois cliniques de Wallonie picarde.

Une grève bien suivie dans la cité de Gouyasse

«La grève est globalement bien suivie sur le site d’Ath d’EpiCURA» indique Manon Le Boulengé, cheffe du service de communication d’EpiCURA. «On pourrait dire que le site d’Ath fonctionne un peu comme un dimanche amélioré. La grève impacte surtout les consultations et le bloc opératoire. Les médecins qui le souhaitent peuvent effectuer des consultations, mais sans être accompagnés par un.e infirmier.e. Au bloc opératoire, seules les interventions urgentes sont réalisées. Pour le reste, les différents services fonctionnent, que ce soit en radiologie et pour l’imagerie médicale, ou encore la dialyse…»

Du personnel réquisitionné à Tournai

Au CHwapi, tout a pu sembler «normal». Or une cinquantaine de personnes (sur treize cent au total) avaient annoncé leur intention de se mettre en grève, surtout en réa et aux urgences comme prévu. Toutefois la direction a décidé d’assurer la continuité du service, non pas comme un jour de week-end, mais bien comme un jour de semaine. De ce fait, trente-cinq personnes ont été «réquisitionnées». En clair, elles n’ont pas pu exercer leur droit de grève.

«On comprend évidemment le mouvement de grève, dit Bernard Fadeur, chef infirmier du CHwapi. Mais le choix a été fait de garantir la continuité des soins, maintenir le service à la population. […] La réquisition est une procédure encadrée dans notre secteur. Les gens des ressources humaines ont eu un contact préalable avec chaque membre du personnel dans le cas.»

RAS chez les Hurlus…

«De notre côté, aucun mouvement de grève n’est à observer. Notre personnel a maintenu ses activités comme les autres jours.» nous a fait savoir Laurence Deceuninck, responsable du service communication du CHM


Nos dernières videos