article abonné offert

BELGIQUE

Comité de concertation: les règles de contacts sociaux vont s’assouplir

Comité de concertation: les règles de contacts sociaux vont s’assouplir

Le Comité de concertation se réunit ce vendredi à 14 h, le suivant étant censé se tenir à la mi-juillet. BELGA

Le Comité de concertation se réunit ce vendredi. La «règle de quatre» devrait être élargie, tandis que l’heure de fermeture dans l’horeca pourrait bien être reculée (à 1 h du matin?). Une attention particulière sera accordée au variant Delta.

Initialement prévu le 11 juin, un nouveau Comité de concertation (Codeco) se réunit ce vendredi 18 juin à 14 h. Le suivant devrait être programmé pour la mi-juillet.

Ce Codeco se tient dans un contexte plutôt positif: des indicateurs épidémiologiques à la baisse, une campagne de vaccination qui progresse bien. Quelques petits bémols subsistent cependant, «comme certaines poches de la population moins enclines à se faire vacciner, pour lesquelles il faut peut-être revoir la stratégie», nous indique un membre du Codeco.

La problématique du délai de 8 semaines entre la première et la seconde dose de l’AstraZeneca pose également «un petit souci, parce que c’est un peu long. Il faut appeler les personnes qui n’ont reçu qu’une dose à la prudence». Plus globalement, un message de vigilance devrait être formulé sur l’importance de la seconde dose du vaccin.

Enfin, et ce n’est pas anodin, la problématique du variant Delta (ou indien) doit faire l’objet d’une attention particulière du Codeco, lui qui pourrait devenir majoritaire en Belgique dès juillet.

Hormis ces quelques points d’attention, c’est néanmoins dans une dynamique d’allégement des mesures que se tient le Codeco.

Assouplissements du 1er juillet

La première tâche du Codeco consistera à acter les assouplissements prévus dans le «plan été». Une formalité, en principe, puisque les objectifs fixés en termes de vaccination et d’indicateurs sont atteints.

Pour rappel, il s’agit de:

– lever l’obligation du télétravail, qui restera recommandé

– lever une série de restrictions pour le shopping, le sport amateur

– permettre des événements rassemblant 2 000 personnes ou 80% de la capacité de la salle à l’intérieur et 2 500 personnes à l’extérieur

– autoriser les camps et activités associatives jusqu’à 100 personnes

– autoriser les mariages, funérailles et services du culte jusqu’à 200 personnes à l’intérieur et 400 personnes à l’intérieur

– autoriser les fêtes et réceptions jusqu’à 100 personnes à l’intérieur

La fin de la règle de quatre

Le Codeco sera amené à se pencher sur des assouplissements supplémentaires, en matière de contacts sociaux. La règle de quatre devrait ainsi être abandonnée: accueillir quatre personnes à l’intérieur chez soi, dans un hébergement touristique ou une résidence secondaire, de même que quatre personnes à table dans l’horeca. Le constat s’impose que plus grand monde ne la respecte, à vrai dire.

À combien de personnes s’élargirait la règle? La limite doit être fixée par le Codeco. Le chiffre de huit circule: il permettrait d’aligner les contacts sociaux et une règle de huit personnes à table dans l’horeca. Mais cette limite pourrait aussi être repoussée à dix, voire davantage.

Les règles concernant les rassemblements à l’extérieur pourraient éventuellement être revues à la hausse (celle concernant les 50 personnes dans son jardin a-t-elle du sens?), de même que les jauges fixées pour les événements durant l’été. Ce sera éventuellement négocié en Codeco.

Heure de fermeture: 1 h du matin?

Les établissements horeca sont actuellement tenus de fermer à 23 h 30. Une exigence qui peut s’avérer difficile à appliquer, notamment dans le contexte de l’Euro de football.

Le Codeco va vraisemblablement revoir la règle. Une fermeture à 1 h du matin est un scénario qui tient la corde, apprend-on à bonne source. À moins que l’heure de fermeture imposée ne soit abandonnée, ce qui n’est pas totalement exclu.

De manière générale, la question se posera de savoir s’il faut maintenir ou non l’interdiction de rassemblements à plus de quatre personnes en rue, entre minuit et 5 h du matin. Une règle qui devrait de toute façon être adaptée en cas de report de l’heure de fermeture dans l’horeca.

Les événements en extérieur

Une série de clarifications pratiques pourraient aussi être apportées sur l’organisation des activitités durant l’été, de même que les événements en extérieur, pour lesquels des jauges ont été fixées: 2 500 personnes dès le 1er juillet, 5 000 personnes dès le 30 juillet. «Il s’agit de préciser les protocoles, de manière à ce qu’ils soient compréhensibles et applicables dans la réalité», indique un membre du Codeco. La question du respect de la distanciation pourrait par exemple être posée: est-ce vraiment envisageable pour des rassemblements de grande ampleur?

La mise en pratique du Covid Safe Ticket doit encore être abordée, à savoir ce système qui viendrait se greffer sur le certificat Covid européen et qui permettrait de participer à partir du 13 août à des événements qui dépassent la jauge de 5 000 personnes. Il permettra d’y accéder moyennant le fait d’avoir été vacciné ou testé négatif.

L’encadrement de ce certificat-là doit être traduit en législation belge et faire l’objet d’un accord de coopération entre fédéral et entités fédérées, ce qui complique un peu les procédures, nous indique-t-on.

La question se pose aussi de quels tests seront inclus dans le certificat. Le certificat Covid, en tout cas, inclura les tests PCR, mais aussi les tests antigéniques rapides, qui pourront être réalisés par des pharmaciens sur base volontaire à partir du 12 juillet. Le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit), l’a indiqué ce jeudi en séance plénière de la Chambre.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos