article abonné offert

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PROVINCIALE

Pas de remise si un joueur est positif en foot amateur: les vaccinés pourront jouer, les autres devront se faire tester

Pas de remise si un joueur est positif en foot amateur: les vaccinés pourront jouer, les autres devront se faire tester

Illustration Loïc Ménagé

Organisée ce dimanche à Bertrix, l’AG des clubs a permis d’obtenir des informations sur les changements pour la future saison.

Organisée ce dimanche matin au Centre Culturel de Bertrix, l’Assemblée Générale des clubs a, pour tradition, de terminer la saison footballistique en province de Luxembourg. Mais cette saison 2020-2021, elle n’aura finalement duré que deux petits mois, le temps pour la crise sanitaire de repasser par là et de mettre un terme définitif aux championnats, en octobre dernier. «Une saison blanche, mais une période noire, très noire pour le football amateur, commente Daniel Muller, le président du CP. Cela n’a pas été rose tous les jours, nous en avons vu de toutes les couleurs. Mais nous voulons repartir de l’avant et redémarrer avec force et vigueur. »

Présent ce dimanche matin, David Delferière, le président de l’ACFF veut, lui, faire preuve d’optimisme. «Normalement, nous jouerons un championnat complet. Du moins, je l’espère, explique le président de l’ACFF. J’ai discuté avec des virologues et ils sont confiants. Les chiffres diminuent. Désormais, nous verrons avec les matches de l’Euro et avec les personnes qui partent et reviennent de vacances. Il faudra voir si une augmentation importante n’arrivera pas. Mais pour moi, ce sera une augmentation minime. Et je le rappelle, moi, je suis un grand partisan de la vaccination.»

Plus de remise si un joueur est positif

L’ACFF va en tout cas mettre en place un protocole pour d’éventuels cas Covid dans les équipes. «Des cas positifs, nous en aurons encore, admet David Delferière. L’an dernier, dès qu’un joueur était positif, toute l’équipe était en quarantaine et le match était remis. Là, nous allons évoluer. Si deux joueurs sont positifs, les matches pourront néanmoins avoir lieu. Les joueurs de l’équipe qui sont vaccinés pourront jouer. Ceux qui ne le sont pas pourront être repris à condition d’avoir un test PCR négatif. Un test qu’ils devront effectuer à leurs frais.»

Reste à voir désormais comment les choses évolueront dans le cas où les buvettes ne pourraient pas ouvrir. «Mais elles pourront comme l’Horeca est ouvert, répond le président de l’ACFF. C’est plus au niveau de la gestion des buvettes qu’il faudra faire attention. Les vestiaires? C’est le plus problématique. Pour l’instant, ouvrir les vestiaires comme avant, ce n’est pas possible. Nous essayons de trouver un système où nous pourrions autoriser trois, quatre ou cinq personnes à se retrouver en même temps dans le vestiaire. Les autres devraient attendre.»

Cinq changements

David Delferière en profite aussi pour envoyer un message aux dirigeants de club. «Chaque club doit faire face à des frais fixes et chaque club a dû payer tous les mois. À l’ACFF, nous avons fait un maximum pour vous aider. Mais je sais que ce n’est jamais assez, dit-il. Je vois que depuis février, les transferts sont nombreux. Je suis un peu inquiet. J’espère que cela ne vous a pas coûté trop cher et que vous avez intégré dans vos conventions le risque d’une nouvelle saison bouleversée par le virus. Car tous les joueurs ne font pas don de leurs primes.»

Par ailleurs, il sera possible d’effectuer cinq remplacements la saison prochaine dans les divisions ACFF. La décision doit être votée ce lundi. Contrairement à ce qui peut se passer dans le monde professionnel, les changements ne devront pas être effectués en maximum trois vagues.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos