ÉTATS-UNIS - VU SUR INTERNET

VIDÉO | «Pourquoi la clé se colle à moi?»: l’intervention ratée d’une «corona-sceptique»

Une infirmière américaine fait le tour de la toile après avoir tenté de démontrer, en vain, que les vaccins anti-coronavirus transformaient nos corps en aimant.

Si le nom de Joanna Overholt ne vous dit sans doute rien, son visage vous parle peut-être plus. Et pour cause, il s’agit de cette Américaine dont l’intervention, mardi, à la commission de la santé de la Chambre des représentants de l’Ohio tourne beaucoup sur les réseaux sociaux depuis quelques heures.

Prenant la parole pour faire part de ses doutes sur les dangers potentiels des vaccins anti-Covid, l’infirmière de profession s’est en effet fait remarquer en tentant une expérience pour le moins curieuse.

«Les vaccins font du mal aux gens. D’ailleurs, je viens de découvrir quelque chose pendant le déjeuner et je voulais vous le montrer», explique-t-elle tout d’abord à la commission avant de s’emparer d’une clé qu’elle pose sur sa peau. Et d’interroger ses interlocuteurs: «Expliquez-moi pourquoi la clé se colle à moi.»

Espérant ainsi démontrer la théorie du «magnétisme des vaccins», Joanna Overholt poursuit sa démonstration en collant une épingle à cheveux à son cou. Sans succès cette fois, créant un certain malaise dans la salle. Et faisant sourire bon nombre d’internautes à travers le monde.

Mais si les images de cette démonstration ratée amusent le web, il n’en reste pas moins que la théorie évoquée par l’infirmière américaine connaît un certain succès sur les réseaux sociaux. Et pourtant, une explication existe.

En effet, comme l’ont déjà répété de nombreux scientifiques, le sébum sécrété naturellement par le corps humain suffit parfois à retenir de petits objets sur notre peau.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos