FLOBECQ

Flobecq: marche des opposants au projet de logements écotouristiques à la Houppe

Flobecq: marche des opposants au projet de logements écotouristiques à la Houppe

L’enquête publique a été organisée en mars et la Commune a remis un avis favorable. ÉdA

Des associations veulent «marcher» pour exprimer leur opposition au projet de logements écotouristiques avec des loups à la Houppe.

Au printemps dernier, la Commune de Flobecq a été saisie d’une demande de permis unique pour un projet de logements écotouristiques à la Houppe. Ce projet vise à l’aménagement d’un enclos et d’une tanière destinés à l’hébergement d’une meute de 6 loups; la construction de 6 cabanes en bois avec vue sur l’enclos à loups, sous forme de «logements insolites»; la construction d’une cabane pour la conciergerie et l’accueil des visiteurs; la construction d’une cabane «backstage» pour les soins à apporter aux loups et leur éventuelle mise en quarantaine.

Malgré quelque 700 réclamations introduites, dont la plupart reprenant les mêmes doléances, le collège communal de Flobecq a montré son soutien au projet.

Aujourd’hui, des opposants annoncent leur intention d’organiser une «marche sécurisée Covid», par le biais d’associations (le comité La Houppe Natura 2000 D’Hoppe et Climaxi, organisation «pour le climat et la justice sociale»). Le rendez-vous est fixé au dimanche 20 juin à 14h.

«Cela débuterait par un projet plutôt modeste d’environ huit logements et l’introduction d’une meute de loups pour uniquement faire plaisir aux touristes» indiquent les signataires, à propos du projet. «Une extension est prévue à ce projet ce qui n’est pas un secret: Un méga parc animalier avec un parking pour 500 voitures, Des aires de jeux, des restaurants et une vingtaine d’hébergements touristiques.»

«Ce site Natura 2000 ne pourra pas faire face à une telle pression. Le village lui-même souffrirait des nuisances occasionnées à la circulation automobile accrue, du bruit et de l’air pollué. La restauration dans ce genre de Walhalla touristique est généralement trustée par les grandes chaînes. Selon le bourgmestre et les échevins de Flobecq, cela ne se présente pas si mal car la première phase du projet peut donner un nouveau souffle à La Houppe.»

«Toutefois des questions restent sans réponse: s’agit-il d’un petit projet? Que fait ce méga-plan dans le dossier? Quoi qu’il en soit, nous ne l’avons ni conçu, ni introduit dans le dossier!»

Les opposants notent aussi que «les services gouvernementaux wallons et flamands, l’Agentschap Natuur en Bos et le Département de la Nature et des Forêts, ont tous émis un avis négatif dans lequel ils font savoir que même le “petit projet “aura un impact dévastateur sur la végétation».


Nos dernières videos