La direction de Burnsen à Seneffe appelle au retour d’un vrai dialogue social

La direction de Burnsen à Seneffe appelle au retour d’un vrai dialogue social

- Google Maps

Les travailleurs du site de l’entreprise Burnsen SA à Seneffe bloquent l’entreprise avec un piquet de grève depuis le 4 juin et la direction dénonce vendredi du sabotage, de l’insubordination et de l’intimidation. Elle prévient qu’elle n’a pas l’intention d’entamer un dialogue «sous la menace et le chantage d’une poignée d’individus», tant que le préavis et la grève seront en cours.

La grève a été déclenchée après le licenciement d’un travailleur, jugé abusif. La CSC Metea déplore également la dégradation continue du dialogue social à l’intérieur de l’entreprise. Le syndicat et les travailleurs ont marqué jeudi le 6e jour de leur mouvement en organisant l’enterrement symbolique du dialogue social.

Mais la direction fait une tout autre lecture des événements et explique que la mise à l’arrêt de l’usine n’a rien avoir avec la défense des intérêts collectifs. Selon elle, les syndicats ne respectent d’ailleurs aucune règle du dialogue social, devenu impossible dans ces conditions.

«Notre outil est pris en otage par une poignée d’individus qui font passer leurs intérêts personnels avant ceux de leurs collègues», tonne Bruno Couture, son directeur.

Il souligne que la volonté de Burnsen est de pérenniser l’activité et que des investissements sont prévus pour les prochaines années, afin de «continuer à créer des emplois durables et de qualité dans cette région». Le plan stratégique 2025 prévoit des investissements de 10 millions d’euros sur cinq ans, financés par de l’investissement et une «augmentation de l’efficience» au sein de l’entreprise.

«Aujourd’hui la situation économique du site est encore déficitaire», décrit Bruno Couture. «Nous croyons cependant en notre entreprise et en la grande majorité du personnel que nous soutenons. Il est évident que de tels investissements nécessitent au préalable l’existence d’un véritable dialogue social qui est à ce jour inexistant.»


Nos dernières videos