MONDE

G7: les dirigeants se retrouvent en personne pour parler vaccins et climat

G7: les dirigeants se retrouvent en personne pour parler vaccins et climat

Angela Merkel arrivant en Cornouailles pour le G7 AFP

Les dirigeants des grandes puissances du G7 se réunissent dès vendredi en Cornouailles, déterminés à mettre en avant leur unité face aux crises mondiales, à commencer par le climat et la pandémie, avec la distribution d’un milliard de vaccins anti-Covid.

Réunions de travail mais aussi d’autres évènements, propices aux apartés, prennent le relais de longs mois de visioconférences jusqu’à dimanche à Carbis Bay (sud-ouest de l’Angleterre). Ce sommet rassemblant Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni, Canada, Japon et États-Unis, le premier en présentiel en presque deux ans, est cependant soumis à de strictes contraintes anti-Covid.

Il marque le «retour» des États-Unis sur la scène internationale, selon le terme employé par le président américain Joe Biden, après les années isolationnistes de Donald Trump.

Il permettra de «démontrer que nous sommes unis dans notre détermination à faire valoir que la démocratie et les valeurs démocratiques communes offrent la meilleure voie pour (...) répondre aux plus grands défis mondiaux», a indiqué un responsable américain.

Cette volonté d’unité risque d’être assombrie par les tensions qui opposent au grand jour les Européens au Royaume-Uni sur l’application du Brexit en Irlande du Nord.

Mais au programme officiel figurent surtout la reprise d’une économie mondiale laminée par la pandémie et le partage plus équitable des vaccins anti-Covid par les pays riches, qui ont accaparé un maximum de doses au détriment des plus pauvres.

Face à la multiplication des appels à la solidarité, les dirigeants devraient s’accorder pour fournir «au moins un milliard de doses» avec l’objectif de «mettre fin à la pandémie en 2022», selon Downing Street.

Les États-Unis ont d’ores et déjà promis de donner 500 millions de doses, et les Britanniques 100 millions, principalement via le dispositif de partage Covax.

La lutte contre le réchauffement climatique sera l’autre priorité du sommet, qui se veut neutre en carbone, avant la grande conférence de l’ONU sur le climat (COP26) prévue en novembre en Écosse.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson ambitionne une «révolution industrielle verte», avec en point de mire l’objectif de réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.

Pour préserver la biodiversité, il souhaite que le G7 s’engage à protéger «au moins 30%» des terres et océans à cette échéance.

Le club des sept devrait également favoriser les investissements dans les infrastructures vertes dans les pays en développement pour stimuler et décarboner leur économie. Selon le responsable américain, il s’agit d’offrir un contrepoids aux «Nouvelles routes de la soie», grand projet de la Chine visant à construire des infrastructures à l’étranger pour accroître son influence.

En marge du sommet, la police du Devon et des Cornouailles a arrêté sept personnes à proximité de Carbis Bay, après que de la peinture, des grenades fumigènes et des mégaphones ont été découverts dans leurs deux véhicules.

Un Londonien de 30 ans, une Galloise de 21 ans et un habitant de Bournemouth de 20 ans ont été arrêtés pour suspicion de possession d’objets dans l’intention de commettre des dommages criminels, tandis que deux hommes âgés de 25 et 27 ans, et une femme de 45 ans, tous trois originaires de Londres, ainsi qu’une femme de 26 ans originaire d’Epsom, ont été arrêtés pour suspicion de conspiration en vue de commettre des nuisances publiques.

«Les objets et les véhicules ont été saisis par la police dans le cadre de l’enquête en cours concernant cette affaire», a déclaré un porte-parole de la police. «Nous continuons à soutenir les manifestations sûres et légales, mais les activités criminelles et les troubles à l’ordre public ne seront pas tolérés.»

Nos dernières videos