SANTÉ

VIDÉO | Covid: «Ce qu’il s’est passé à Nivelles rappelle que la vaccination n’est pas une solution totale»

Lors d’une conférence de presse organisée ce vendredi matin, l’Institut de santé publique a rassuré le grand public sur les bienfaits de la vaccination. Et ce, malgré la vague de décès qui a frappé une maison de repos de Nivelles.

Du désengorgement des unités « Covid » à l’accélération de sa campagne de vaccination, la Belgique poursuit à grands pas sa lutte contre le coronavirus. Pourtant, depuis quelques jours, l’annonce du décès de 12 résidents vaccinés de la maison de repos « Nos Tayons », à Nivelles, suscite de nouvelles interrogations au sein du grand public. De quoi pousser Sciensano à réagir.

Dans une conférence de presse organisée ce vendredi matin, l’Institut de santé publique a ainsi apporté quelques éclaircissements. À commencer par le fait «qu’il reste quelques foyers occasionnels par-ci par-là» malgré la baisse constante du nombre de cas avérés de Covid-19.

Comme l’explique Yves Van Laethem, «ces foyers sont rares car ils touchent moins de 0,5% des maisons de repos et de soins mais, dans certaines circonstances, ils peuvent entraîner un (certain) nombre de décès» chez des personnes âgées «dont l’état de santé était déjà très précaire».

Pour le porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus, le message est clair: «Ce qui s’est passé à Nivelles nous rappelle que la vaccination n’est pas une solution totale» et que «nous devons rester vigilants, surtout pour les personnes les plus fragiles».

 

Il est clair que les personnes entièrement vaccinées sont beaucoup moins susceptibles d’être infectées par le Covid-19

 

Plutôt d’avis que la tragédie de «Nos Tayons» constitue désormais une exception, Sciensano rassure, étude à l’appui, sur les bienfaits de la vaccination.

«Au 31 mai, plus de 2 millions de Belges ont été entièrement vaccinés. Parmi eux, 1,4 millions de Belges étaient entièrement immunisés. Dans ce dernier groupe, 4.526 cas d’infection post-vaccination ont été rapportés. Ce qui correspond à un test positif chez 0,32% des personnes entièrement immunisées. Il est donc clair que les personnes entièrement vaccinées sont beaucoup moins susceptibles d’être infectées par le Covid-19», souligne Yves Van Laethem.

Convaincu de l’intérêt de se faire vacciner, l’Institut de santé publique poursuit son plaidoyer. «Actuellement, l’admission pour Covid d’une personne entièrement vaccinée représente 1,1% de l’entièreté des admissions. Et lors des deux dernières semaines du mois de mai, sur les 28.000 contaminations, il y en a eu 652 qui étaient survenues chez des personnes vaccinées entièrement», soit un ratio de 2,33%. «Plus important encore, 68% de ces personnes contaminées après vaccination complète ne présentait pas de symptômes lorsque le call-center les a contactées.» La majorité ayant été détectée dans des dépistages préventifs.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos
-->