article abonné offert

PROFONDEVILLE - Tribunal correctionnel de Namur

Des mineurs pour trouver sa sexualité

Les faits relativement anciens puisqu’ils accusent six bonnes années. Ils n’en restent pas moins interpellants. Un jeune homme de Profondeville, alors âgé de 19 ans, attirait des jeunes mineurs de moins de 16 ans – notamment par le biais des réseaux sociaux.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 27 des 232 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos