CORONAVIRUS

Le niveau de vaccination en Europe «loin d’être suffisant» pour éviter une résurgence

Le niveau de vaccination en Europe «loin d’être suffisant» pour éviter une résurgence

Image d’illustration BELGAIMAGE

Le taux de vaccination en Europe est pour l’instant loin d’être suffisant pour protéger la région d’une résurgence de covid-19, a indiqué jeudi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans une conférence de presse en ligne faisant le point sur la situation sanitaire du Vieux continent.

En six mois, plus de 400 millions de vaccins ont été administrés, ce qui représente 30% des habitants de la région ayant reçu au moins une première dose et 17% entièrement vaccinés. «Nous avons bien avancé, mais pas encore assez», a prévenu le directeur Europe de l’OMS, le Belge Hans Kluge.

D’après l’OMS, il faudrait compter 80% de la population adulte vaccinée pour éviter un nouveau rebond de l’épidémie en Europe.

A ce jour, 55 millions d’infections au Sars-CoV-2 ont été confirmées sur le sol européen, pour un total de 1,2 million de décès. Ceci représente respectivement 32% et 31% des occurrences mondiales.

«Nous avons observé une diminution des cas, des hospitalisations et des morts pendant deux mois consécutifs», a expliqué M. Kluge lors de la conférence de presse. «Un total de 368.000 nouveaux cas ont été déclarés la semaine dernière - soit un cinquième des cas hebdomadaires identifiés pendant le pic du mois d’avril en Europe.» Pour la première fois depuis l’automne, le nombre des décès est repassé sous la barre des 10.000 par semaine.

Depuis cette semaine, 36 pays sur 53 ont assoupli les restrictions sanitaires. «Si nous devons reconnaître les progrès réalisés dans la plupart des pays à travers la région, nous devons également admettre que nous ne sommes pas hors de danger», a ajouté M. Kluge.

«Si nous voulons éviter une nouvelle résurgence après l’été, nous devons apprendre des leçons de l’année dernière: agir rapidement face à une remontée des cas, intensifier les dépistages, améliorer le suivi des cas-contacts et atteindre rapidement un taux de vaccination élevé chez les populations vulnérables.»

«L’été dernier, les cas ont progressivement augmenté chez les plus jeunes, puis se sont déplacés vers les plus âgés, ce qui a contribué à une résurgence dévastatrice, à des confinements et à des décès, à l’automne et à l’hiver», a rappelé le médecin belge. «Ne refaisons pas cette erreur.»

L’OMS a également exprimé son inquiétude à propos de variants préoccupants, comme le variant Delta originaire d’Inde et suspecté d’être plus résistant, même après une première dose de vaccin.

Ce variant Delta est «parti pour s’installer» en Europe, alors que «de nombreuses personnes de plus de 60 ans restent non protégées», a souligné M. Kluge.

C’est pourquoi l’OMS, en collaboration avec Unicef Europe et Asie centrale, appelle tout le monde à rester attentif afin de réduire les risques pendant l’été. «Si vous choisissez de voyager, faites-le de manière responsable (...) Ne mettez pas en danger les bénéfices durement acquis.»



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos