LIÈGE

Plutôt que de la jeter, la bière Smash transformée en un gin: voici la bonne idée de la Brasserie {C}

Plutôt que de la jeter, la bière Smash transformée en un gin: voici la bonne idée de la Brasserie {C}

Brasserie {C}

À Liège, la Brasserie {C} s’est lancée dans cette nouvelle production pour ne pas gaspiller. 250 fûts de la bière Smash ont été transformés en gin. Sur les 3.000 bouteilles de ce gin, il n’en reste que 600.

La fermeture de l’horeca a eu des conséquences catastrophiques pour les nombreux brasseurs du pays, obligés de jeter leurs stocks de bière invendus ou non consommés. À Liège, la Brasserie {C} et la Distillerie de Biercée ont réuni leurs savoir-faire pour relever un pari: à partir d’une bière, réaliser un gin de premier ordre qui séduira autant les amateurs avertis que les aventuriers à la recherche de sensations originales, sans concession ni artifice.

«Faute de pouvoir vendre des fûts de notre bière Smash, qui est une bière houblonnée qui se déguste fraîche pour avoir un maximum d’arômes, on a décidé de l’utiliser, plutôt que de la jeter, dans la fabrication d’un nouveau gin», explique Renaud Pirotte, le co fondateur de la Brasserie {C}.

Fruit d’un assemblage complexe de 3 distillats, le Gin Smash revient à l’essence même du Gin et refuse le recours aux arômes. Le Gin Smash est élaboré à partir d’un distillat de la bière Smash {C}, d’une infusion à froid de houblon ‘Cryo Mosaïc’, et d’un troisième distillat ‘botanical’ herbacé. «Et nous sommes très fiers du produit», sourit Renaud Pirotte. «Cela partait d’un one shot et on remarque qu’il y a un véritable engouement pour ce gin. On se demande si on ne va pas en produire dans le futur.»

Le nombre de bouteilles est extrêmement limité puisque seulement 3.000 bouteilles ce nectar unique étaient disponibles à la Brasserie {C} et chez ses partenaires. En l’espace de deux semaines, il n’en reste que 600. Avis aux amateurs.


Nos dernières videos