TÉLÉVISION

VIDÉOS | «Ça va être du Mozart»: une interminable demi-finale et trois agneaux de lait départagent Matthias, Mohamed et Sarah dans l’épisode 17 de «Top Chef»

VIDÉOS | «Ça va être du Mozart»: une interminable demi-finale et trois agneaux de lait départagent Matthias, Mohamed et Sarah dans l’épisode 17 de «Top Chef»

Sarah, pas très à l’aise avec la découpe de la viande… M6 - Capture d’écran

Au terme d’une seconde partie d’une demi-finale qui a parfois tiré un peu en longueur (épisode 17), ce sont Mohamed et Sarah qui ont eu le bonheur de se voir ouvrir les portes de la finale de «Top Chef» (saison 12), Matthias et son épreuve de l’agneau de lait échouant aux portes de celle-ci.

Tandis que Matthias, Mohamed et Sarah débutaient cette seconde partie de la demi-finale à égalité parfaite de points, c’est au premier cité qu’est revenue la délicate mission d’élaborer l’épreuve devant permettre au jury de sélectionner les deux finalistes.

 

 

Sûr de son fait, Matthias a dès lors proposé à ses rivaux de confectionner un plat à partir de cinq morceaux d’un agneau de lait: épaule, carré, selle, rognons et gigot. Pour cette épreuve chronophage, les trois candidats ont pu bénéficier de l’aide des Chefs de brigade.

 

Trois salles, trois ambiances

 

Si Mohamed s’est directement senti à l’aise avec l’idée de découper la viande, Sarah, de son côté, n’a pas caché sa méconnaissance de la chose, au point de laisser apparaître un certain dégoût au moment de toucher certaines parties de la bête!

 

 

Matthias mettait quant à lui le turbo, faisant forte impression au moment de désosser son agnelet. Visiblement très en confiance, il a opté pour une recette traditionnelle tout en lui donnant «une ambiance humide» à base d’un pesto, assurant que son plat sera «du Mozart». Rien que ça.

Comme à l’accoutumée désormais, Mohamed est de son côté parti sur une recette méditerranéenne, faisant la part belle aux épices et autres herbes aromatiques, n’hésitant pas à varier la préparation pour ses morceaux: tantôt en confit, tantôt braisé, tantôt poêlé.

C’est enfin vers un audacieux tartare à la salicorne ou encore une découpe d’épaule en tout petits dés marinés au vin blanc que Sarah, misant sa place en finale sur l’originalité de son plat, s’est tournée.

 

Interminables flash-back

 

Avant le grand verdict, la production avait toutefois décidé de caler une (longue) séquence émotions, chaque candidat recevant de son Chef de brigade une sorte de débriefing de la saison, agrémenté de nombreux extraits vidéos des épisodes précédents et de messages des proches des trois candidats.

De quoi meubler ou faire patienter jusqu’à plus soif les téléspectateurs?

Toujours est-il qu’au bout de ces 40 interminables minutes de flash-back et autres, Mohamed a eu le grand bonheur de voir apparaître le rond vert sous la cloche, synonyme de qualification pour la finale.

 

 

La deuxième place de finaliste s’est donc jouée entre Matthias et Sarah, arrivés ex aequo au terme de l’épreuve de l’agneau de lait, et finalement départagés - à l’aveugle - par Michel Sarran: c’est Sarah qui défiera Mohammed en finale.

Et le mot de la fin est de et pour Sarah: « Une fille en demi-finale de “Top Chef” c’est cool, mais une fille en finale de “Top Chef”, c’est encore plus cool

Nos dernières videos