LIÈGE

Un parking couvert et sécurisé pour 200 vélos à l’ancien Zeeman, à Liège

Un parking couvert et sécurisé pour 200 vélos à l’ancien Zeeman, à Liège

Central et accessible, ce premier grand parking fermé et sécurisé est proche des nombreux points fréquentés. EdA Thomas LONGRIE

La Ville de Liège vient d’acquérir l’ancien Zeeman, situé rue de l’Université, afin d’y installer prochainement un parking couvert et sécurisé pour vélos.

L’ancien Zeeman, situé au numéro 20 de la rue de l’Université, appartient donc à la Ville de Liège. Réuni dernièrement, le conseil communal a, en effet, approuvé l’acquisition du rez-de-chaussée du bâtiment, ainsi que des caves. Ce nouveau parking, d’une superficie totale de 260 m2, pourra accueillir 200 vélos.

«Ce projet est important pour la mobilité cyclable et donc pour la mobilité tout court à Liège», commente l’échevin de la Mobilité, Gilles Foret. «Le fait d’offrir un endroit sécurisé pour stationner les vélos en ville est un levier très fort pour inciter à la pratique du vélo. Or, chaque fois qu’un citoyen délaisse sa voiture au profit du vélo, c’est une voiture en moins sur nos routes et dans la ville. C’est donc bénéfique pour l’environnement, la qualité de l’air, mais aussi pour les habitants de la ville et les autres automobilistes qui, eux, n’ont pas le choix d’être sur la route.»

Central et accessible, ce premier grand parking fermé et sécurisé est proche des nombreux points fréquentés. Comme de l’université, des commerces, ou encore des futurs corridors vélo, entre les places Cathédrale, Saint-Lambert et du XX Août.

Si le coût de l’investissement est de 325.000 euros, ce nouveau parking ne coûtera rien à la Ville. Car un subside de 350.000 euros est attendu cette année dans le cadre du programme de perspective de développement urbain (PDU) pour réaliser cette acquisition.

Ce parking couvert s’ajoute aux 25 box pour vélos déjà installés un peu partout dans Liège. Treize emplacements du genre supplémentaires doivent encore voir le jour cette année. Sans compter les abris vélos installés à l’entrée de centres sportifs ou culturels. «Et ce n’est bien sûr pas fini, nous avons la volonté d’étendre ce dispositif chaque année», conclut l’échevin de la Mobilité.


Nos dernières videos