BELGIQUE & USA

De Woodrow Wilson à Joe Biden: les 12 présidents américains en exercice passés par la Belgique dans le cadre d’une visite officielle

Le 15 juin prochain, Joe Biden deviendra le 12e président américain en exercice à effectuer une visite officielle en Belgique. L’occasion de revenir sur les 11 autres présidents américains qui ont, un jour, foulé le sol de notre pays.

Le mardi 15 juin prochain, le président américain Joe Biden sera de passage en Belgique, en marge d’un sommet de l’Organisation du Traité Atlantique Nord (OTAN). À cette occasion, il s’entretiendra avec le roi Philippe et le Premier ministre Alexander De Croo.

Joe Biden ne sera évidemment pas le premier président de la première puissance mondiale à fouler ainsi le sol belge.

Trump le dernier, en 2017

On se souvient, par exemple, que son prédécesseur était lui aussi passé par Bruxelles en mai 2017.

À l’occasion de cette visite éclaire, Donald Trump et son épouse Melania avaient eux aussi rencontré le couple royal belge.

De nombreux citoyens belges avaient profité de l’occasion pour monter à la capitale afin de venir marcher contre la venue du président Trump et afficher ainsi leur désapprobation vis-à-vis de la politique étrangère menée par l’ex-POTUS.

Obama deux fois en 2014

Avant cela, Barack Obama était lui aussi passé par Bruxelles, à l’occasion d’un sommet réunissant les chefs d’État du G7. C’était en juin 2014. Là encore, le président des États-Unis d’Amérique n’était resté qu’une poignée d’heures sur le sol belge avant de repartir vers d’autres cieux, d’autres sommets.

Il s’agissait à l’époque d’une seconde visite belge pour Barack Obama puisque, en mars de la même année, le président américain était déjà passé par Bruxelles dans le cadre d’une tournée européenne, avec les tensions américano-russes en toile de fond.

De Woodrow Wilson à Joe Biden: les 12 présidents américains en exercice passés par la Belgique dans le cadre d’une visite officielle
Le président Obama accompagné du roi Philippe et du Premier ministre de l’époque, Élio Di Rupo. Belga

Cent (et deux) ans de visites protocolaires

De par sa position centrale sur le continent et son étiquette de capitale de facto de l’Union, Bruxelles s’est peu à peu transformée en étape obligatoire pour les présidents américains lors de leurs tournées européennes.

Wilson et Truman, les premiers

On se souvient ainsi que, au siècle dernier, Woodrow Wilson était devenu le premier président américain à fouler le sol européen, à l’occasion des négociations de paix concluant la Première Guerre mondiale. À cette occasion, l’homme d’État américain était passé par Paris, puis le Royaume-Uni et l’Italie, avant de passer en juin de l’année suivante par la Belgique, dans l’attente de la signature du Traité de Versailles.

De Woodrow Wilson à Joe Biden: les 12 présidents américains en exercice passés par la Belgique dans le cadre d’une visite officielle
Le président Wilson (à gauche avec sa casquette) et son épouse (au centre avec le chapeau) accompagnés de leur fille (à droite avec l’écharpe) dans les bois de Houthoulst, encadrés par la reine Elizabeth (à gauche, en blanc) et le roi Albert 1er (en uniforme militaire). U.S. Signal Corps

Le roi Albert 1er avait accueilli Wilson à Adinkerke, près de La Panne, avant d’effectuer tout un tour à travers le Westhoek puis le long de la Côte. Arrivé en soirée à Bruxelles, le président américain avait ensuite mis le cap sur Charleroi le lendemain matin, avant de remonter à nouveau à Bruxelles et de repartir ensuite vers Paris.

Il avait ensuite fallu attendre 1945 pour voir un autre président américain, en la personne de Harry S. Truman cette fois, traverser la Belgique. C’était lors de la conférence de Potsdam, laquelle avait scellé le sort des vaincus de la Seconde Guerre mondiale.

De Nixon à Bush Junior

Lors d’une tournée européenne destinée à renforcer la position du président américain dans ses relations avec Moscou, Richard Nixon débarque ainsi à Bruxelles en février 1969.

Devenue le siège de nombreuses institutions européennes et, surtout, de l’OTAN, l’aura internationale de la capitale belge prendra une nouvelle dimension dans les années soixante-dix et le contexte de Guerre froide qui régnait alors.

De Woodrow Wilson à Joe Biden: les 12 présidents américains en exercice passés par la Belgique dans le cadre d’une visite officielle
Richard Nixon entouré du couple royal belge en 1969: à gauche, la reine Fabiola; à droite, le roi Baudouin. Reporters

Richard Nixon reviendra d’ailleurs à Bruxelles en juin 1974, à l’occasion d’une réunion du conseil de l’OTAN. En mai de l’année suivante, c’est au tour de Gérald Ford - lequel a succédé à Nixon suite au scandale du Watergate - de fouler le sol belge à l’occasion d’un sommet de l’OTAN.

Jimmy Carter (lors d’une réunion de la CEE puis une autre de l’OTAN en janvier 1978), Ronald Reagan (une première fois en novembre 1985 à la tribune de l’OTAN, puis une seconde fois en mars 1988), Georges W.H. Bush (en mai, puis en décembre 1989, toujours au siège de l’OTAN), Bill Clinton (en janvier 1994, là aussi dans le cadre d’un sommet de l’OTAN, avant de repasser par la Belgique en mai 1999 sur fond de guerre en ex-Yougoslavie) et enfin Georges W. Bush (en juin 2001 lors d’une tournée européenne, puis une nouvelle fois en février 2005 lors d’un sommet de l’OTAN et un sommet européen) sont eux aussi passés par Bruxelles durant les décennies suivantes.

Le 15 juin prochain, Joe Biden sera donc le 12e président américain différent à effectuer une visite officielle en Belgique. Il s’agira par ailleurs de la 18e visite d’un président américain sur le sol belge en 102 ans d’histoire.

Nos dernières videos