HISTOIRE

«Place Tiananmen» : un homme face aux chars... Il y a 32 ans!

Tiananmen, c’est le nom d’une place à Pékin (Chine). Il y a 32 ans, des milliers d’étudiants chinois y ont manifesté pour réclamer la démission du gouvernement. Puis dans la nuit du 3 au 4 juin… l’armée a débarqué et a tiré!

C’est sur la Place Tiananmen, à Pékin, que durant une cinquantaine de jours, des milliers d’étudiants ont réclamé la démission du gouvernement chinois. La place Tiananmen est un endroit symbolique.

C’est un lieu chargé d’histoire. Car c’est là qu’en 1949, Mao Zedong a proclamé la République populaire de Chine. Depuis lors, le pays est dirigé par le Parti communiste d’une main de fer. Sur cette place, on peut voir le portrait géant de Mao et son mausolée (tombeau).

Ils ont tiré à la mitraillette sur les jeunes

Du 15 avril au 4 juin 1989, de nombreux jeunes ont occupé la place. La contestation s’est aussi exprimée dans la plupart des grandes villes du pays. à Tiananmen, il y a eu de grandes manifestations et des grèves de la faim pour réclamer plus de libertés.

Dans la nuit du 3 au 4 juin, l’armée chinoise a mis fin à la protestation avec des chars. Il y a eu des centaines de morts. Les soldats ont tiré à la mitraillette contre les étudiants qui s’interposaient (tentaient de les stopper) sans arme. Depuis lors, la place Tiananmen est étroitement surveillée par la police et tout mouvement de contestation est vite étouffé et passé sous silence.

Un sujet tabou en Chine

En Chine, ce massacre de la place Tiananmen reste un sujet tabou (dont on ne peut pas parler). Certains artistes et d’autres personnes, à Hong Kong, vont braver l’interdit. L’artiste Pak Sheung-chuen a appelé tous les habitants à écrire les chiffres 4 et 6, pour la date du 4 juin, sur les interrupteurs de leur maison, pour transformer le fait d’allumer la lumière en geste de commémoration. «Protégez la vérité et refusez d’oublier», a-t-il écrit sur Facebook.

Et qui était cet homme face aux chars?

C’était le 5 juin, un homme, un inconnu, a traversé la Place Tiananmen. L’endroit avait été vidé de ses étudiants. Il est venu se planter devant les chars de l’Armée populaire de libération. Sa photo a fait le tour du monde. Personne ne sait qui il est, ni s’il est toujours vivant. Mais il a montré un courage inouï.

 

 

 

 

 

 

 

Le sondage de la semaine