article abonné offert

MÉTÉO

Comment naissent les orages?

Comment naissent les orages?

werner swanepoel/EyeEm - stock.adobe.com

Après quelques jours de soleil, les orages ont pointé le bout de leur nez dans le ciel belge. Comment naissent-ils? On vous l’explique.

Avez-vous remarqué, juste avant qu’un orage ne se déclenche, la présence de grands nuages foncés et allongés dans le ciel?

Ce sont des cumulo-nimbus, des nuages qui se forment à partir d’air chaud et humide. À l’intérieur de ces nuages, de violents courants d’air frottent les gouttelettes d’eau. Ces frottements créent de l’électricité à l’intérieur du nuage.

C’est peu comme quand on frotte une latte sur un pull en laine.

Toute cette électricité accumulée dans le nuage finit par provoquer des étincelles électriques: ce sont les éclairs. Des éclairs peuvent aussi se produire entre nuages voisins ou entre le nuage et le sol.

Quand le courant électrique frappe le sol, on dit que la foudre tombe.

L’éclair chauffe l’air à 30 000 °C. Du coup, cet air se dilate (gonfle et occupe plus d’espace) brusquement et cela fait du bruit: on entend le tonnerre.

L’orage est là!

L’éclair et le tonnerre se produisent au même instant. Mais la lumière et le son ne circulent pas à la même vitesse. Plus vous remarquez un décalage entre le moment où vous voyez l’éclair et celui où vous entendez le tonnerre, plus vous êtes loin de l’orage.

Les orages sont souvent accompagnés de vents violents, de fortes chutes de pluie ou de grêle. Ils peuvent avoir de lourdes conséquences: inondations, chute d’arbres, incendies, coulées de boues, dégâts matériels.

Le sondage de la semaine