article abonné offert

FRAIS D’IMPORTATION

Achats hors Europe via Internet: 4 conseils pour éviter les mauvaises surprises

Achats hors Europe via Internet: 4 conseils pour éviter les mauvaises surprises

Commander par internet hors Europe peut réserver des surprises pour votre facture. Elnur – stock.adobe.com

Vous avez commandé un objet hors Europe? Les frais vous guettent. Gare à la facture. Astuces pour éviter les mauvaises surprises.

«J’ai commandé un objet à 160 euros en Grande-Bretagne. Tout compte fait, il m’en coûte presque un tiers en plus.» Mauvaise surprise que l’on découvre un peu tard une fois le colis livré par le facteur qui vous tend la facture: TVA et frais d’importation à régler. C’était en mai, les règles vont encore changer au 1er juillet. Petit guide pratique d’achat en ligne.

L’Union européenne a introduit de nouvelles règles douanières pour les achats en ligne hors Union européenne.

1.Premier conseil

Achetez sur un webshop «enregistré IOSS auprès de l’Union européenne». Cela vous évitera de mauvaises surprises, dont les fameux frais d’importation, de formalités douanières et d’attendre plus longtemps votre colis

Avec la question: mais comment repérer un webshop enregistré? Lorsque vous payez, vous pouvez reconnaître une telle boutique en ligne par la mention séparée de la TVA dans votre panier au moment du paiement.

À partir de ce moment-là, plus de surprise: votre colis sera livré sans autre supplément. Pas de frais d’importation à régler.

2.Sur un site non enregistré

Si vous faites votre achat sur un site non enregistré, c’est une autre paire de manches. Là, une fois arrivé en Belgique au centre de tri international de Brucargo, votre colis sera bloqué par la douane.

On y fera le petit calcul des coûts supplémentaires. Jusqu’au 31 mai, on payait au facteur qui venait vous livrer. Depuis, cela a changé: vous recevez un message (SMS, courriel, courrier, application…) qui vous indique le montant à acquitter. Laura Cerrada Crespo, porte-parole de bpost, explique: «Dans ce cas-là, soit on accepte et on paie, soit on refuse. Si vous refusez, vous recevez quand même un rappel pour que vous confirmiez votre refus. Bpost renvoie alors le colis à l’expéditeur et vous n’avez rien à payer. Ou alors, vous pouvez contester le montant en expliquant, par exemple, que vous vous êtes déjà acquitté du montant, et vous demandez une révision. » Mais ça risque de prendre du temps. Précision, il n’y a pas que bpost qui effectue les livraisons, mais les autres sociétés privées facturent elles aussi leurs frais. Pas de miracle.

3.Moins de 22 euros

Autre variante à prendre en considération: les envois de moins de 22 euros. Ceux-là sont exonérés de TVA jusqu’au 1er juillet. Après cette date, on paie les 21%. Mais si vous avez commandé avant celle-ci et que votre colis arrive après, vous devrez payer la TVA et les… frais d’importation. Là, vous risquez de doubler le prix de départ…

4.Dernier conseil

Alors un conseil, attendez le 1er juillet avant de commander un article sur un site non enregistré.

Si vous commandez sur des sites bien connus, vous ne devriez pas rencontrer ce type de mésaventure. Par contre, si ce n’est pas le cas et que vous voulez retourner un colis hors Europe qui ne vous agrée pas, bonne chance…

Nos dernières videos
-->