article abonné offert

TOURNAI

VIDÉO | Onze appartements en bois construits en 4 semaines au cœur de Tournai

Le vaste projet Technicité (IDETA), qui donne une nouvelle dynamique au quartier voisinant le site de l’ancienne piscine Madame, à Tournai, entre dans sa dernière phase. Avec la construction de 33 appartements dont 11 en bois réalisés en un temps record…

C’est un véritable Lego géant – dont les pièces sont constituées principalement de bois – qui est en cours d’assemblage au centre du site «Technicité».

Une fois les travaux terminés, celui-ci devrait être officiellement rebaptisé «Îlot Madame». Un nom que lui attribuent d’ailleurs déjà les Tournaisiens en souvenir de l’ancien bassin de natation qui occupait jadis une partie du site et dans lequel plusieurs générations d’enfants de la cité des Cinq clochers ont appris à nager. «Résidence Madame», ce sera aussi l’appellation de ce curieux immeuble, fruit d’un assemblage de panneaux préfabriqués, qui est réalisé au moyen de «CLT» (Cross Laminated Timber), soit du bois lamellé – croisé, et qui s’inscrit dans la partie gérée par le partenaire privé du vaste projet Technicité initié par l’intercommunale IDETA il y a une douzaine d’années déjà (voir notre cadrée).

VIDÉO | Onze appartements en bois construits en 4 semaines au cœur de Tournai
Alain Dubois, responsable de la promotion chez Willemen Construction, explique les deux dernières phases de la partie privée du vaste projet «Technicité». ÉdA

La construction peu ordinaire de cet immeuble de 11 appartements (en grande majorité de deux ou trois chambres) est une fabrication entièrement «made in Belgium» gérée durablement.

Les panneaux de pins (belges) sont en effet (pré)fabriqués à Mariembourg, au sein de la même société (Stabilame) que celle travaillant pour le projet Yournature.

Un Lego géant construit en quelques semaines seulement

À Tournai, les murs arrivent sous forme de panneaux qui sont assemblés pour créer les différents appartements.

Des cornières métalliques sont utilisées pour consolider et solidariser l’ensemble et des bandes spéciales d’une matière ressemblant à du caoutchouc sont posées sous chaque panneau afin d’amortir les ondes de choc et garantir ainsi le respect des normes acoustiques entre chaque appartement, mais aussi entre les différentes pièces de ces derniers.

L’immeuble – qui s’élève sur trois étages au-dessus du toit en béton du bloc des bains douches – n’aura nécessité que quatre semaines pour sa réalisation; il a été entamé en mai et est d’ores et déjà presque terminé, du moins pour ce qui concerne le gros œuvre.

VIDÉO | Onze appartements en bois construits en 4 semaines au cœur de Tournai
Ce mardi, les derniers éléments (de toiture) étaient posés sur le bâtiment. Restent les finitions… ÉdA

Les finitions consistent principalement à recouvrir certains murs d’un gyproc traditionnel (d’autres restant en bois brut) et à installer l’isolation extérieure qui sera ensuite recouverte d’un crépi. Viendront enfin les toutes dernières finitions qui seront déclinées selon trois formules différentes en fonction des goûts (et du budget) des acquéreurs. Lesquels peuvent en effet opter soit pour la version «authentique» (de base), la «contemporaine», qui proposera notamment diverses installations domotiques sophistiquées et la «prestige» qui, comme son nom le laisse supposer, vise le tout haut de gamme.

Un parking sous un vaste espace végétalisé

Initié en 2008 et coordonné par Ideta, en partenariat avec la Ville de Tournai et les acteurs du quartier (les commerçants, le Comité de quartier et le collectif Droit au Logement), le nouvel îlot urbain – construit à l’emplacement des anciens bâtiments de la Technique électrique industrielle (TEI) et de la piscine Madame – propose une mixité de fonctions: une microzone d’activité économique, des logements, des commerces, des bains douches, un espace de cohésion sociale et la maison médicale le Gué. Cette dernière devrait être opérationnelle pour fin juin.

VIDÉO | Onze appartements en bois construits en 4 semaines au cœur de Tournai
La Technicité comprend une partie «publique» gérée par Ideta et c’est aujourd’hui la partie «privée» qui se poursuit. ÉdA

Pour rappel, le marché de ce vaste chantier avait été attribué en 2015 à la société Willemen, avec les ateliers d’architecture 2F et l’Atelier de l’Arbre d’Or.

Reste aujourd’hui à terminer la partie privée, soit le parking souterrain précisément à l’emplacement de l’ancien bassin et dont l’entrée sera partagée entre l’immeuble voisin (construit par la société Devos) et celui de 22 appartements que le groupe Willemen construira en dernier lieu sur le site.

Il s’agira d’un immeuble de la même forme (en L) que celui déjà existant, l’ensemble se présentera alors sous forme d’un grand «u» dont l’espace central, situé sur le toit du parking souterrain qui sera végétalisé.


Nos dernières videos