CORONAVIRUS

Les aéroports européens alertent d’un potentiel chaos estival dû aux contrôles Covid-19

Les aéroports européens alertent d’un potentiel chaos estival dû aux contrôles Covid-19

Image d’illustration Photo News

Les aéroports européens ont lancé lundi un avertissement sur un potentiel chaos estival entre leurs murs en raison des contrôles liés à la pandémie de coronavirus. Les voyageurs risquent ainsi de devoir y patienter durant les prochains mois pour cette raison, met en garde Airport Council International Europe.

Avec l’assouplissement en cours et attendu des restrictions de voyage en Europe et au-delà, grâce à l’amélioration de la situation épidémiologique, les aéroports européens devraient accueillir à nouveau bien plus de voyageurs. Le trafic de passagers devrait être multiplié par près de trois, passant de 47 millions de passagers ce mois-ci à 125 millions de passagers en août, estime ACI Europe.

Même si cela restera bien en deçà des niveaux de trafic pré-pandémique, la gestion d’une telle augmentation constituera un «défi opérationnel sans précédent», s’inquiète ce conseil des aéreoports européens. Cela à cause de la limite de l’espace disponible avec la mise en œuvre de la distanciation physique, qui va entraîner une augmentation du délai de traitement des passagers. A cela s’ajoute une hausse du nombre de pics de trafic aérien, qui sera très concentré sur les périodes de pointe cet été.

Ce sont surtout les contrôles Covid-19 «multiples et variés» qui suscitent l’émoi, qu’il s’agisse de contrôles supplémentaires dans les aéroports visant à vérifier les certificats de test, les formulaires de localisation des passagers et les documents de quarantaine. «Ces contrôles sont généralement effectués par les autorités publiques, les compagnies aériennes et/ou les sociétés d’assistance en escale. Ils varient selon le point d’origine et la destination, en fonction de règles qui restent largement non alignées et instables en Europe. En outre, ils sont effectués à de multiples reprises au départ et à l’arrivée, la plupart du temps manuellement - ce qui entraîne des inefficacités et ralentit considérablement le temps de traitement des passagers. Par exemple, les contrôles des tests COVID-19 au départ sont actuellement dupliqués, voire triplés, dans 77% des aéroports européens», illustre ACI Europe.

L’organisation demande donc aux gouvernements européens d’adopter et mettre en œuvre de manière uniforme la proposition de recommandation révisée concernant les voyages à l’intérieur de l’UE publiée aujourd’hui par la Commission européenne. Selon elle, cela devrait garantir la cohérence avec la recommandation sur les voyages à l’intérieur de l’UE récemment adoptée par le Conseil européen et donc assurer la levée des restrictions de voyage pour les voyageurs vaccinés ainsi que pour les voyageurs testés et guéris.

Elle souhaite aussi que les Etats soient prêts à délivrer des certificats Covid-19 numériques communs et interopérables de l’UE au plus tard le 1er juillet et que, conjointement avec la Commission européenne, ils reconnaissent également les certificats numériques et manuels délivrés par les pays voisins de l’UE ainsi que par d’autres pays tiers qui assouplissent les restrictions de voyage avec l’Europe.

La coupole d’aéroports souhaite enfin que les contrôles ne soient pas dupliqués au cours du voyage (en intégrant les processus de départ et d’arrivée dans les aéroports), qu’ils aient lieu le plus tôt possible dans le processus du passager (notamment par le biais de l’enregistrement en ligne) et que suffisamment de personnel soit déployé, notamment aux frontières, pour les assurer sans retarder les voyageurs.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos