article abonné offert

DIABLES ROUGES

Thierry Henry et les Diables rouges, chapitre 2

Thierry Henry et les Diables rouges, chapitre 2

Après le Mondial 2018, Thierry Henry va vivre un autre tournoi aux côtés de Martinez. Photo News

L’entraîneur français, déjà adjoint de Martinez durant le Mondial 2018, reprend du service comme T3 le temps de l’Euro.

Surprise: Thierry Henry est de retour chez les Diables. Annoncée hier soir, la nouvelle signifie que l’encadrement de l’équipe nationale s’étoffe un peu plus à l’occasion d’un Euro où le travail ne manquera pas pour Roberto Martinez et ses adjoints. Depuis le départ de Graeme Jones puis du Français, il n’y avait plus qu’un T2, l’Écossais Shaun Maloney, aux côtés du Catalan. L’ex-attaquant français de 43 ans arrive comme T3 «lors de l’Euro 2020», explique le communiqué de la Fédération belge. Que se passera-t-il après le tournoi? Rien n’est fixé pour le moment.

«Thierry connaît presque l’intégralité des joueurs et du staff et il nous a paru naturel de poursuivre l’histoire commencée lors de la campagne qualificative pour la Coupe du Monde 2018», explique Martinez dans un communiqué de la Fédération, évoquant aussi «l’expérience des compétitions» et le «savoir-faire en matière de football international» du Français.

Déjà T3 puis T2 de Roberto Martinez de 2016 à 2018, Henry avait été de l’épopée russe. Très apprécié au sein d’un groupe de joueurs qui a grandi en regardant les exploits de l’ex-Gunner et meilleur buteur des Bleus (51 buts en 123 sélections), il avait notamment amené ce vécu des grands tournois qui manquait au staff de Martinez. Il avait aussi noué une relation forte avec Romelu Lukaku, avec qui il pouvait parler des heures d’un sport pour lequel ils partagent un amour et une connaissance encyclopédique.

Monaco, Montréal, Arsenal

Le Français avait ensuite quitté les Diables rouges en octobre 2018 pour devenir entraîneur principal à Monaco, le club de ses débuts. Les choses ne s’étaient d’ailleurs pas bien passées sur le Rocher, où il n’était resté que trois mois, remercié alors que son équipe était 19e de Ligue 1. Après cela, il avait connu une deuxième expérience en MLS, à la tête de l’Impact Montréal. Au Canada, il est resté entre novembre 2019 et février 2021, n’a signé que neuf victoires en 29 matchs, mais a surtout vu sa saison être fortement perturbée par le Covid. Il annonçait finalement en février 2021 choisir de rentrer en Europe, pour pouvoir se retrouver plus près de ses enfants, qu’il ne pouvait plus voir à cause de la pandémie.

Début du mois, le nom de Thierry Henry a resurgi dans l’actualité lors du projet de rachat d’Arsenal, son club de cœur, par le Suédois Daniel Ek, PDG de la plateforme de musique Spotify. Ce projet n’a pas abouti car les propriétaires américains actuels ont assuré que le club n’était pas à vendre, malgré le désamour porté par les supporters. Henry était un des joueurs impliqués dans ce rachat. Le voilà de retour dans un tout autre projet. Si ce come-back se passe bien et que Martinez venait à quitter les Diables après le tournoi, qui sait si «Titi» ne serait pas un candidat naturel à la succession de l’Espagnol?

Nos dernières videos