MARCHIN

Les jeunes ont eu leur jogging

Pas de traditionnel jogging de Vyle-Tharoul cette année mais les élèves de l’école Saint-Joseph ont tout de même pu se challenger.

Le 28 mai aurait dû voir le départ du traditionnel jogging de Vyle-Tharoul qui réunit 800 coureurs, tous âges confondus. Cette année, Covid oblige, impossible pour le comité d’organisation de l’école Saint-Joseph de Vyle-Tharoul de l’organiser. Malgré tout, la directrice, Émilie Pirnay, a tenu à marquer le coup pour les élèves de l’école. «On ne voulait pas ne rien faire. Le comité a donc décidé d’organiser une activité sportive pour les enfants. L’objectif est de promouvoir le sport mais aussi de partager un moment entre tous. Il n’y a pas de podium, c’est juste pour le plaisir.» Et de refaire des activités extrascolaires. Il faut dire que les occasions ont un peu manqué cette année. De la 1re maternelle à la 6e primaire, plus de 70 élèves se sont ainsi challengés sur un parcours de 800 mètres pour les plus petits et un de 3,5 km pour les plus grands. Les enseignants se sont également prêtés au jeu et les parents, comme public privilégié, attendaient patiemment à la ligne d’arrivée pour accueillir et applaudir les courageux joggeurs. «C’est aussi important de créer des liens en dehors de la salle de classe. Les enfants sont contents mais les parents également même si le bar reste fermé», s’amuse la directrice.

Le jogging de Vyle n’a pas dit son dernier mot

Et les conditions météorologiques de ces dernières semaines n’auguraient pas vraiment un tracé des plus aisés. Dans les passages boisés, la boue s’était invitée, compliquant sérieusement les affaires des petits joggeurs. «Le soleil était de la partie, c’est déjà ça, sourit Émilie Pirnay. Il y a eu également de beaux élans de solidarité où on a vu les plus sportifs venir rechercher les derniers arrivants pour les encourager sur les derniers mètres. C’est vraiment une valeur qu’on défend au sein de notre établissement. On est fiers aujourd’hui de nos élèves.» Le soleil comme invité surprise, sourire et fierté de l’effort consenti, la fin de journée avait tout pour être réussie à l’école Saint-Joseph. Mais rien ne remplacera le traditionnel jogging de Vyle-Tharoul. «Cette année, la logistique était trop compliquée à mettre en place pour pouvoir l’organiser dans de bonnes conditions. Les protocoles horeca, notamment, sont difficiles à mettre en place, confie la directrice. On envisage de réinventer la course au mois de septembre. Ce ne sera pas sous sa forme habituelle mais on organisera une activité fin septembre, c’est certain.» Pour l’heure, le mystère reste donc entier mais le jogging de Vyle n’a pas dit son dernier mot.


Nos dernières videos