article abonné offert

LEUZE-EN-HAINAUT

VIDÉO | Une piscine toute neuve avec deux bassins à Leuze-en-Hainaut, en 2024

Inaugurée en 1974, la piscine actuelle de Leuze-en-Hainaut sera bientôt démolie au profit de la construction d’une nouvelle dont on a bien cru qu’elle ne verrait jamais le jour. Cette fois, c’est sûr, les pelleteuses arriveront sur le site dès le début 2022…

La piscine actuelle a été inaugurée le premier juin 1974. Elle avait été rénovée en 2004 mais pas en profondeur, ces travaux concernaient principalement le bâtiment.

Or, il a été constaté que le bassin devait être totalement remis à neuf. La RCA a opté pour une reconstruction, une rénovation aurait été trop coûteuse et hasardeuse.

VIDÉO | Une piscine toute neuve avec deux bassins à Leuze-en-Hainaut, en 2024
La piscine actuelle approche de la cinquantaine… ÉdA

VIDÉO | Une piscine toute neuve avec deux bassins à Leuze-en-Hainaut, en 2024
Le bassin actuel ne résiste plus que par miracle… ÉdA
Conçue par le bureau d’architectes leuzois Oraes – représenté par Nicolas Opsomer lors de la présentation du projet à la presse – avec la collaboration de divers intervenants, dont Ipalle, la nouvelle piscine occupera une superficie plus importante qu’actuellement: 1 600 m au lieu de 1000; l’extension étant prévue principalement du côté du parking.
VIDÉO | Une piscine toute neuve avec deux bassins à Leuze-en-Hainaut, en 2024
Le nouveau bâtiment sera à la fois plus moderne et beaucoup moins énergivore. Les concepteurs l’ont voulu également simple et fonctionnel. Cabinet d’architectes Oraes

Pour une question de visibilité, l’entrée principale sera située vers la rue des Sports, soit vers l’accès principal sur le site. Un vaste porche d’entrée permettra aux groupes de patienter (au sec en cas de pluie) avant de pénétrer dans le bâtiment. les accès à l’arrière seront réservés aux services techniques et de secours, au personnel et aux livreurs. Une salle d’attente complétera le hall d’accueil avec vue sur les bassins. Ces derniers seront au nombre de deux: un grand de 25 m sur 10 pour une profondeur de 2 m et un petit de 12,5 m sur 8 pour 1,2 m de fond.

VIDÉO | Une piscine toute neuve avec deux bassins à Leuze-en-Hainaut, en 2024
Deux bassins, dont un pour les enfants, seront ouverts au public Cabinet d’architectes Oraes

Pour des raisons de sécurité, c’est vers ce dernier que l’on débouchera en sortant des vestiaires qui seront plus compacts qu’aujourd’hui, de manière à limiter les déplacements au sein de cette partie du bâtiment.

Une cafétéria complétera le tout avec une terrasse orientée plein Sud…

VIDÉO | Une piscine toute neuve avec deux bassins à Leuze-en-Hainaut, en 2024
La terrasse se situera plein sud… Cabinet d’architectes Oraes

Actuellement, on compte en moyenne, annuellement, 38 000 entrées pour la piscine dont 28 000 uniquement pour les scolaires. Des chiffres qui devraient être boostés par l’attrait des nouveaux bassins mais aussi grâce au développement de nouvelles activités. On songe, par exemple, à l’aqua bike qui sera désormais autorisé; le revêtement prévu pour les bassins permettra en effet le développement de cette discipline, ce qui n’est actuellement pas le cas.

VIDÉO | Une piscine toute neuve avec deux bassins à Leuze-en-Hainaut, en 2024
Dans le hall d’accueil comme dans la cafétéria, de larges baies vitrées permettront de voir ce qui se passe dans les bassins… Cabinet d’architectes Oraes

Tout a été pensé pour réaliser des économies d’énergie. C’est d’ailleurs une obligation du Plan piscine. Ainsi, par exemple, grâce à la récupération de chaleur provenant du système de déshumidification de l’air et d’une pompe à chaleur, «on devrait économiser 90% sur la facture de gaz», estime Nicolas Dumont. De quoi envisager sereinement le remboursement de l’emprunt consenti pour solder le prix de la construction… Durant les travaux, le personnel de la piscine – 12 travailleurs – sera détaché dans divers services communaux afin de ne pas être contraint au chômage

Elle s’ouvrira lors du prochain scrutin, mais n’y voyez pas malice…

D’aucuns penseront sans doute que la date d’ouverture annoncée de la nouvelle piscine de Leuze n’est pas due au hasard. L’événement correspondra en effet avec le prochain scrutin communal, fin 2024, à l’issue d’un chantier qui commencera au début 2022.

«Une pure coïncidence» affirment de concert le bourgmestre Lucien Rawart et l’échevin des Sports, Paul Olivier. Et nous n’avons aucune raison de mettre en doute leur parole.

VIDÉO | Une piscine toute neuve avec deux bassins à Leuze-en-Hainaut, en 2024
Lors de la présentation à la presse dans la cafétéria de la piscine, en présence des autorités communales, des représentants d’Ipalle, de l’architecte et des représentants des entreprises. ÉdA

D’une part, parce que ce dossier est géré, non pas directement par la commune, mais par la Régie communale autonome. Laquelle est certes présidée par un échevin – en l’occurrence Nicolas Dumont – mais reste néanmoins autonome comme son nom l’indique. De plus, la nouvelle piscine aurait déjà été inaugurée depuis quelque temps déjà si les autorités péruwelziennes n’avaient remis en cause le projet de création d’un centre aquatique supracommunal comme cela avait été décidé dans la foulée de l’annonce du Plan piscine du Gouvernement wallon en 2015 déjà.

Un projet tout neuf dont le chantier sera lancé début 2022

D’autant que ce projet supracommunal avait déjà reçu une promesse de subsides de la part de la Région.

Devant la défection de Péruwelz, la RCA a revu sa copie et a pu rallier à sa cause les différentes sensibilités politiques leuzoises en un temps record. Il a aussi fallu convaincre l’autorité wallonne de soutenir financièrement un projet assez différent de celui qui lui avait été soumis dans un premier temps.

Une dernière étape franchie avec d’autant plus de succès que le subside promis se vit récemment augmenter de quelques milliers d’euros suite à d’autres défections (que celle de Péruwelz) dans le cadre du Plan Piscine.

VIDÉO | Une piscine toute neuve avec deux bassins à Leuze-en-Hainaut, en 2024
L’architecte Nicolas Opsomer -pour le bureau Oraes – a présenté par le détail le projet. ÉdA

Ainsi, c’est un montant de 1 567 897€ qui est accordé par la Région auquel il faut rajouter une somme identique provenant d’un prêt communal sans intérêt.

Le solde du budget de reconstruction – estimé au total à 4 900 000€ – étant couvert par la RCA également via un prêt.

Tous ces éléments, combinés au fait que le dossier est géré directement par la Régie – soumise à des contraintes administratives moins contraignantes qu’une commune -expliquent pourquoi ce dossier a pu, en définitive, être «sauvé de la noyade» pour reprendre l’expression de Nicolas Dumont.


Nos dernières videos