PATRIMOINE

L’Enclos des fusillés de Bruxelles devient «Nécropole nationale»

C’est un petit cimetière discret de Schaerbeek: l’Enclos des fusillés de Bruxelles devient «Nécropole nationale». Il contient 365 tombes de résistants des deux Guerres mondiales.

L’Enclos des fusillés de Bruxelles, un petit cimetière situé rue Colonel Bourg à Schaerbeek comptant 365 tombes de résistants des deux Guerres mondiales, deviendra officiellement dimanche «Nécropole nationale», a annoncé jeudi le War Heritage Institute (WHI), le parastatal de la Défense dédié à la conservation du patrimoine historico-militaire et à la mémoire.

Ce titre lui a été accordé par arrêté royal du 31 juillet 2020.

Le site est classé depuis le 12 janvier 1983 par la Région de Bruxelles-Capitale.

Chaque quatrième dimanche d’avril se tient à l’Enclos des Fusillés la manifestation nationale d’hommage aux victimes des camps de concentration et prisons nazis, en présence des plus hautes autorités du pays.

Ce dimanche, ce sera l’occasion de décerner officiellement le titre de Nécropole nationale, lors d’une cérémonie organisée en présence notamment de la présidente de la Chambre, Éliane Tillieux (PS), du sénateur Gaëtan Van Goidsenhoven (MR), de la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder (PS) et de la bourgmestre de Schaerbeek, Cécile Jodogne (DéFI), a indiqué le WHI dans un communiqué.


Nos dernières videos