URBANISME

Métro, vélo, dodo, du pain et des jeux: Beliris ne choisit pas et allonge 845 millions d’ici 2022

Métro, vélo, dodo, du pain et des jeux: Beliris ne choisit pas et allonge 845 millions d’ici 2022

Le quai des Matériaux deviendra le parc dit «Allée du Kaai» où se juxtaposeront plaines de jeu, promenade arborée, terrasses, skatepark et terrains de sport. Un projet phare du programme de Beliris d’ici 2022. Beliris/ Tractebel

Espaces verts, logement, métro et pistes cyclables, patrimoine, sport, formation: voilà les domaines sur lesquels Beliris met l’accent d’ici 2022. Projets phares: Schuman, Toison d’Or, stade de hockey, écoduc, parcs, serres de Laeken… L’Avenir passe en revue la ventilation de l’enveloppe de 845 millions présentée par Beliris.

Le lieu n’a pas été choisi au hasard: ce 26 mai, Beliris a présenté son programme 2020-2022 dans un bâtiment avec vue sur le quai des Matériaux. C’est là, entre la place Sainctelette et celles des Armateurs, que l’immense parc Allée du Kaai déploiera bientôt ses 28.000m2 de pelouses, plaines de jeu, terrains de sport, skatepark, promenade arborée et terrasse en bois. Un ravalement de façade complet pour cette zone entre canal et Tour & Taxis, jusqu’il y a peu réservée au stockage de matériaux de construction et à des hangars en occupation précaire.

Métro, vélo, dodo, du pain et des jeux: Beliris ne choisit pas et allonge 845 millions d’ici 2022
Le plan du parc au quai des Matériaux prévoit aussi l’installation d’un skatepark: il pourrait se loger sous la passerelle Suzan Daniel. celle-ci a été placée par Beliris au printemps 2021. Beliris/ Tractebel

Métro, vélo, dodo, du pain et des jeux: Beliris ne choisit pas et allonge 845 millions d’ici 2022
Vervoort et Lalieux sur le quai des Matériaux, qui deviendra un vaste parc de 28.000m2. Beliris
L’enjeu pour la Région bruxelloise: doter Bruxelles d’une zone fluviale plus agréable à vivre. Alors que Paris, Rotterdam ou Berlin, voire Gand et Anvers plus près de chez nous, misent depuis longtemps sur leurs voies d’eau, Bruxelles a longtemps confiné son canal dans son rôle industriel. Fi du passé: les immeubles publics et privés y poussent comme champignons. IL faut verduriser leurs pieds. Pour ce parc, Beliris, l’organe de coopération entre Bruxelles et le Fédéral pour le développement urbanistique de la capitale, met donc 2,4 nouveaux millions (pour plus de 11 au total) dans le projet. Tout un symbole.

Il y a là tous les ingrédients pour rendre Bruxelles attractive pour les touristes, les Européens, les navetteurs mais aussi pour en faire une région agréable à vivre

D’ailleurs, le canal se taille une belle part du gâteau de cette nouvelle enveloppe de 845 millions calculée pour 3 ans. Dans la présentation de Karine Lalieux, ministre fédérale en charge de Beliris (PS) et de Rudi Vervoort, ministre-Président bruxellois (PS aussi, ça aide), on repère encore les investissements à Biestebroeck, plusieurs passerelles ou un pôle culturel à Molenbeek. Mais le budget n’oublie pas le patrimoine (les Serres de Laeken ou le Conservatoire), le très gourmand métro (50 millions) et le vélo, le logement social, les vastes parcs à Forest et Anderlecht ou le sport puisqu’un stade national de hockey sera construit à Uccle.

Selon Lalieux, on retrouve là «tous les ingrédients pour rendre Bruxelles attractive pour les touristes, les Européens, les navetteurs mais aussi continuer à en faire une région agréable à vivre pour ses habitants». Passage en revue.

1Mobilité: 292 millions d’euros

«Logique multimodale»: c’est le leitmotiv de Beliris pour justifier plus d’un tiers de son nouveau budget à la mobilité «qui respecte l’environnement».

Métro: 50 millions et l’étude du métro sud

Métro, vélo, dodo, du pain et des jeux: Beliris ne choisit pas et allonge 845 millions d’ici 2022
7 nouvelles stations seront construites sur le trajet du métro nord vers Bordet: cette illustration est une projection de celle qui sera creusée sous la place Liedts, à Schaerbeek. Beliris

«Le projet phare reste l’extension du métro» avec 50 millions d’euros. En plus de la maîtrise d’ouvrage du nouveau métro Nord dont les chantiers sont ouverts à Lemonnier, Albert ou Gare du Nord, et qui verra se construire 7 nouvelles stations(20 millions) vers Schaerbeek et Evere, Beliris se voit aussi confier l’étude d’opportunité du prolongement sud de la ligne, «vers Uccle et Forest». L’engagement du Fédéral sur ce dossier court sur 10 ans.

Boulevards: 24 millions sur trois axes majeurs

Beliris s’attellera aussi au ravalement de «trois avenues importantes» pour y «favoriser les modes actifs». Le boulevard Lambermont se verra adjoindre une piste cyclable à double sens et une zone résidentielle (7 millions). Attendu depuis longtemps, le relifting de l’avenue de la Toison d’Or entre Louise et Porte de Namur (16 millions) avec pistes cyclables et piétonnier via suppression des parkings de surface. Avenue Émile Bockstael, trottoirs, verdure et pistes cyclables seront ajoutés, l’intégration des transports publics sera revue (870.000€).

Vélo: 13 millions pour 5 nouveaux trajets

L’objectif de Beliris dans le cadre du plan bruxellois Good Move: «créer un réseau de pistes cyclables pour les moyennes et longues distances le long des grands axes routiers, lignes ferroviaires, canal et autoroute». Le nouveau programme prévoit l’étude de 5 nouveaux tronçons: les lignes 124 (Bruxelles – Nivelles), 50/60 (Bruxelles – Alost/Termonde), 26 (Rocade est/Hal – Vilvorde), 161 (Bruxelles – Namur) et 50A (Bruxelles – Gand) sont concernées. Coût: 13 millions d’euros.

Autres projets: rond-point Schuman et passerelles

Métro, vélo, dodo, du pain et des jeux: Beliris ne choisit pas et allonge 845 millions d’ici 2022
Schuman sera revue en agora urbaine avec ce look de soucoupe volante. COBE / BRUT

Parmi les autres projets-phares de la mobilité, le réaménagement du rond-point Schuman en espace partiellement piéton (7,8 millions), la passerelle Thielemans entre place Bockstael et parc Pannenhuis (2 millions), le pont dit «Vivaqua» sur le canal à Anderlecht entre les quartiers des Abattoirs et de Birmingham (étude: 180.000€), la rénovation de la passerelle Beekkant à la Gare de l’Ouest (550.000€).

2Développement urbain: 224 millions d’euros

Fidèle à la politique de la Région bruxelloise en la matière, Beliris consacrera son enveloppe «développement urbain» à plusieurs axes: «développement de zones prioritaires, rénovation de logements sociaux, contrats de rénovation urbaine (CRU) et l’achat de terrains».

Biestebroeck au canal: 10 millions

Métro, vélo, dodo, du pain et des jeux: Beliris ne choisit pas et allonge 845 millions d’ici 2022
La zone du bassin de Biestebroeck va se développer avec, entre autres, les tours du projet Key West (ici en haut à droite sur l’illustration). Beliris va y repenser les espaces publics. Beliris

La zone du canal reçoit une nouvelle fois toute l’attention. C’est notablement le cas au bassin de Biestebroeck: «épine dorsale à la transformation de cette zone industrielle», les espaces verts seront revus (10 millions). On sait qu’un PPAS a été décidé pour la zone. Il y prévoit une mixité de fonctions. Le bâti, déjà en cours de changement là-bas, doit voir émerger le projet (privé) Key West et ses tours, et la nouvelle brasserie du Brussels Beer Project.

Logements sociaux: 7 projets pour 68 millions

Rayon logement sociaux, 7 nouveaux projets arrivent dans le pipeline de Beliris: les chantiers au bâtiment Esseghem à Jette et au complexe Querelle dans les Marolles, et les études pour 5 nouveaux projets (Brigitinnes à la Ville, Logis-Floréal à Watermael-Boitsfort, Appolo II à Schaerbeek, Dubrucq à Molenbeek-Saint-Jean et Cité Peterbos à Anderlecht). Budget: 68 millions pour «près de 800 logements qui s’ajoutent aux 1663 que Beliris a déjà à son actif».

Métro, vélo, dodo, du pain et des jeux: Beliris ne choisit pas et allonge 845 millions d’ici 2022
Le complexe de logements sociaux Querelle, dans les Marolles, a été le théâtre de tensions entre jeunes et policiers durant le confinement: il sera rénové par Beliris. ÉdA – Julien RENSONNET

Ailleurs: Heyvaert, Josaphat, Reyers, Delta…

Beliris continue aussi ses missions dans le quartier Heyvaert (4,2 millions), Delta (2 millions), Josaphat (1,3 million en plus et 23 déjà engagés) ou Reyers (3,7 millions). Le poste de pompiers sur le campus à Delta (près de 5 millions) est budgété.

3Culture et sports: 160 millions

Rénovations aux Serres et, enfin, au Conservatoire

Métro, vélo, dodo, du pain et des jeux: Beliris ne choisit pas et allonge 845 millions d’ici 2022
Les Serres de Laeken recevront les bons soins de Beliris à hauteur de 13,6 millions. ÉdA – Jacques DUCHÂTEAU

3e pôle d’investissement de Beliris d’ici 2022, la culture et le sport. Au programme, des rénovations sur certains bâtiments emblématiques. Citons l’Abbaye de Forest (16 millions) et, enfin, le Conservatoire (17 millions) qui n’en peut plus de décrépir, les façades de La Monnaie (3,8 millions) ou les Serres de Laeken(13,6 millions).

Ailleurs: pôles culturels, cirque et ascenseur

Par ailleurs, Beliris soutient (8 millions pour un total de 14) le nouveau pôle culturel et artistique de l’ancienne raffinerie Graeffe, rue de Manchester à Molenbeek, qui intégrera Recyclart et Volta. Dans le centre, le bâtiment Vanderborght, où des expos ont déjà été organisées, deviendra centre culturel (1 million) et la Bibliothèque Royale recevra un ascenseur (850.000€). Enfin, 4 millions sont alloués à la Cité du Cirque à Molenbeek, projet lui aussi plusieurs fois abandonné.

Un stade national de hockey pour les Red Lions et Red Flames

Rayon sportif, Beliris va construire une salle de 1000m2 à Evere (6,5 millions) et, surtout, un stade national de hockey (7,5 millions). Ce stade se situera sur le site d’Uccle Sport. La Région mettra aussi la main au portefeuille dans ce projet (6,5 millions). «Les résultats des équipes nationales masculines et féminines dans les championnats du monde et d’Europe méritent la création d’infrastructures adaptées», plaide Beliris.

Métro, vélo, dodo, du pain et des jeux: Beliris ne choisit pas et allonge 845 millions d’ici 2022
Une salle de sport de 1000m2 sera construite à Evere. Beliris

4Espaces verts et environnement: 76 millions

La crise du Covid est passée par là et aucune autorité belge ne peut plus ignorer l’importance des espaces verts pour les Bruxellois. Beliris dit investir dans les parcs et espaces publics «depuis 28 ans», mais allonge 76 nouveaux millions dans le contexte actuel.

Parcs et baignade

Au programme, la restauration annoncée du très fréquenté parc de Forest(4 millions), le nouveau parc quai des Matériaux à Tour & Taxis sur 28.000m2 le long de l’avenue du Port (2,4 millions), les chemins du parc Tournay-Solvay (2,8 millions), verdurisation du quai des Péniches (275.000€). Et surtout le vaste pôle récréatif annoncé à Neerpedeet sur sa colline où on pourra entre autres se baigner dans l’étang (13,4 millions).

Métro, vélo, dodo, du pain et des jeux: Beliris ne choisit pas et allonge 845 millions d’ici 2022
Le parc dit «Allée du Kaai», en bord de canal à Tour & Taxis, symbole de la volonté de Bruxelles et de Beliris de revitaliser le canal. Beliris/ Tractebel

Ecoduc à Uccle

Nouveauté enfin: les études d’un écoduc sur la chaussée de La Hulpe à Uccle (800.000€), où s’implantera aussi une piste cyclable. L’écoduc, première pour Beliris, «sécurisera le passage pour les animaux pour reconnecter les populations d’espèces sauvages afin qu’elles satisfassent leurs besoins vitaux».

5Économie et formation: 40 millions

Dernier pôle de la nouvelle enveloppe de Beliris: la formation destinée «aux adultes pour les professions en pénurie» notamment.

Au programme: une extension (1,5 million) pour Technicity à Anderlecht (formation en électricité, ingénierie automobile, soudure ou modélisation assistée par ordinateur).

Autre investissement: la transformation des Écuries van de Tram à Schaerbeek (961.000€) en centre de formation mixte pour les élèves en alternance (boulangerie, agriculture urbaine, logistique, mécanique vélo et moto, métiers du numérique.

Métro, vélo, dodo, du pain et des jeux: Beliris ne choisit pas et allonge 845 millions d’ici 2022
Le pôle des métiers technique anderlechtois Technicity va recevoir un nouveau bâtiment destiné aux formations en électricité, ingénierie automobile, soudure ou modélisation assistée par ordinateur. Beliris


Nos dernières videos