IXELLES

Et c’est au tour de la Maison Cauchie d’ouvrir ses portes aux amateurs d’Art nouveau

«La Maison Cauchie va figurer dans tous les guides touristiques du monde»: c’est ce qu’espère Pascal Smet en annonçant son ouverture au public. Il s’agit d’un joyau Art nouveau construit en 1905.

Située à la rue des Francs à Ixelles, la Maison Cauchie, reconnue pour sa façade extraordinaire conçue par l’architecte et décorateur Paul Cauchie, peut à nouveau ouvrir ses portes au grand public. Par le biais d’une subvention, la Région bruxelloise participe aux frais de fonctionnement et permet à l’établissement de faire partie du patrimoine public. «La Maison Cauchie va figurer dans tous les guides touristiques du monde» a déclaré mercredi Pascal Smet (PS), secrétaire d’État bruxellois au patrimoine.

Conçue en 1905, la Maison Cauchie passe aux mains de la famille Dessicy en 1979. À l’époque, la famille l’avait rachetée à la fille de l’architecte bruxellois pour sauver l’édifice de la démolition. Les Dessicy avaient alors entièrement restauré le bâtiment en préservant la parfaite symétrie géométrique de la façade. Le style typique de l’Art nouveau est reconnaissable à travers les sgraffites (technique de décoration architecturale) utilisés par Paul Cauchie pour décorer sa façade. La maison reste toujours occupée par une fille de la famille Dessicy.

Proverbe chinois

Et c’est au tour de la Maison Cauchie d’ouvrir ses portes aux amateurs d’Art nouveau
Smet et Michèle Dessicy, l’une des filles des «sauveteurs» de la maison Cauchie. Cabinet Smet
«Un proverbe Chinois dit qu’une maison n’appartient pas qu’à son propriétaire mais également à celui ou celle qui la regarde. C’est aussi le cas de notre maison Cauchie. Dans cette période charnière, la Maison Cauchie doit trouver sa place entre le rêve et la réalité. La réalité d’aujourd’hui, c’est qu’elle a besoin de soins et de bienveillance. Le rêve, ce sont tous les beaux projets imaginés depuis plus de quarante ans par nos parents et l’équipe de l’ASBL Maison Cauchie», explique ainsi Michèle Dessicy, une des cinq filles de Guy et Léo, concernant cette ouverture au public. «Nos parents disaient souvent que Paul Cauchie était avant tout un artisan. On retrouve dans son architecture et ses graphismes la poésie et la beauté. La maison porte en elle tout un potentiel d’inspiration et de création que nous espérons voir encore plus s’épanouir dans les années à venir.»

Grâce à une subvention de 30.000 euros de la Région bruxelloise, la Maison Cauchie ouvrira désormais ses portes au grand public tous les samedis ainsi qu’un dimanche par mois. Les visites se font obligatoirement sous l’accompagnement d’un guide en français, néerlandais ou anglais pour un coût total de 9,50 euros.

«La Maison Cauchie est un joyau de l’art nouveau avec une collection unique faisant revivre les différentes facettes d’un artiste bruxellois original et créatif. Elle comprend des dessins, des peintures, des meubles et des sgraffites» raconte Constantin Pion de l’Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA).

Géométrie parfaite

Et c’est au tour de la Maison Cauchie d’ouvrir ses portes aux amateurs d’Art nouveau
Cauchie est le roi du sgraffite en Belgique. Cabinet Smet
La Maison de style Art Nouveau est construite en 1905 par et pour l’architecte-décorateur Paul Cauchie. L’architecture de la façade, inspirée de l’école de Glasgow, allie symétrie, verticalité et géométrie parfaite. Elle se distingue en cela de la ligne végétale de l’Art Nouveau bruxellois.

Paul Cauchie est l’auteur de plusieurs centaines de sgraffites en Belgique. Ceux qui recouvrent la façade de sa maison ainsi que ceux qui décorent le rez-de-chaussée sont exceptionnels.

Sauvée de la démolition par Guy Dessicy en 1979, la maison est classée en 1975 et restaurée à la demande de Guy et son épouse Léona par les architectes Jean-Jacques Boucau et Xavier de Pierpont et les restaurateurs Marc Henricot et Walter Schudel.

La maison abrite de nombreuses peintures et créations de Paul et Lina Cauchie (Carolina Voet) qui ont fait l’objet d’un inventaire par l’IRPA. En effet, Urban a mandaté l’IRPA pour la réalisation de l’inventaire (185 pièces) des collections du patrimoine mobilier. Il illustre à la fois la qualité du mobilier dessiné par Paul Cauchie pour sa maison/atelier personnelle que l’œuvre picturale de l’architecte. La collection met également en lumière la qualité du travail de peintre de son épouse, Carolina Voet, connue sous le nom de Lina Cauchie.


Nos dernières videos