article abonné offert

ROMAN

Maxime Bultot: l’été est chaud aux «Caraïbes»

Apprenti cinéaste, le Verviétois Maxime Bultot signe un premier roman réussi. «L’année la plus chaude» mêle habilement légèreté et gravité.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 32 des 548 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos