article abonné offert

NAMUR

Cinq stages atypiques à découvrir cet été dans la région de Namur

À quelques semaines des vacances d’été, le temps est venu trouver un stage. Après une année compliquée, un bol d’air s’impose.

Après de longs mois d’incertitude, le dernier Codeco a validé une série d’assouplissements favorables à l’organisation des stages estivaux. À quelques semaines désormais de la fin de l’année scolaire, il est plus que jamais temps de trouver de quoi occuper sa progéniture durant les mois d’été.

C’est sans compter sur une offre pléthorique face à laquelle il est parfois bien compliqué de s’y retrouver, et surtout de choisir. Alors pour faire mouche auprès de la marmaille, pourquoi ne pas profiter de la brève expérience qu’est un stage pour jouer la carte de l’originalité?

1.Théâtre et Nature

Tout à fait subjectivement, nous en avons épinglé cinq, plutôt atypiques, organisés dans la région de Namur. Parmi ceux-ci, le stage résidentiel théâtre et nature, proposé par l’ASBL Le Temps Qu’on Sème, à Naninne. À deux pas de la ville, au cœur d’un site enchanteur de 2 hectares où est implantée la ferme pédagogique, sociale et culturelle de l’association, c’est une immersion en pleine nature qui est proposée à une quinzaine d’enfants âgés de 6 à 13 ans. «Des bois, des vergers, des haies, la forêt… La nature est partout. C’est un écosystème très riche», explique Vladimir Harcq, comédien de formation. Outre des activités de création théâtrale, c’est une expérience de vie qui est proposée. Durant tout le stage, les enfants vivront en communauté, à l’écoute les uns des autres, et auront tout le loisir de partir à la découverte des trésors que renferme la nature environnante, ainsi que des animaux qui peuplent l’endroit. Ce séjour, ils le passeront pour ainsi dire en autarcie. «On tend à l’autonomie. L’idée est de manger ce que l’on produit sur place dans le potager où l’on plante nos salades, par exemple. Nous produisons également notre pain.» Le soir, après une veillée autour du feu, c’est dans une yourte ou sur des pilotis que les enfants fermeront les yeux après des journées riches de nouvelles expériences. Une vraie bouffée d’air pur après une année étouffante.

Besoin de décrocher? L’ASBL propose également des stages pour adultes avec la même philosophie.

Du 15 au 21 août. Le Temps Qu’on Sème ASBL.

2.Pschitt, ça graffe!

Durant tout l’été, la Maison de l’écologie, installée rue Basse Marcelle, propose une offre de stage particulièrement diversifiée. L’association organisera notamment un stage qui permettra aux 6 à 12 ans de s’ouvrir à l’art du graffiti et plus globalement au street art. Accessibles à tous, ces quelques jours seront l’occasion pour les enfants de découvrir différentes techniques et, surtout, de s’y essayer eux-mêmes.

«Nous allons aussi parler de comment faire des graffitis différemment, notamment avec de la mousse végétale que l’on peut faire pousser sur un mur…»

Du 23 au 27 août. www.maisonecologie.be

3.Pied au plancher

À Floreffe, le John Martin’s Karting propose des stages aux jeunes de 6 à 16 ans. Pour s’y inscrire, le niveau «stagiaire», attestant de la maîtrise des notions de base, est nécessaire. Durant une semaine, les sessions pratiques sur circuit sont entrecoupées de sessions théoriques et de cours de mécanique. «Comment freiner, comment aborder un virage… On aborde tout ce qui peut permettre d’améliorer son pilotage», explique Serge Goisse. En fin de stage, les stagiaires s’affrontent en petites équipes lors d’une endurance de deux heures. «C’est une manière d’apprécier les progrès effectués, mais surtout d’inculquer une notion élémentaire, celle du fair-play.»

Du 5 au 9 juillet et du 16 au 20 août. www.jmkarting.com

4.Cirque et escalade

Cette année encore Créacirque, l’école du cirque de Namur, et la salle d’escalade BeBloc, deux structures implantées à Jambes, proposeront un stage en commun. Concrètement, durant la première partie de la journée, les enfants de 6 à 12 ans auront l’occasion de découvrir les arts du cirque contemporain autour de cinq grands axes. «La base, c’est le mouvement et les activités d’acrobatie. Le deuxième axe, c’est la créativité, le jeu d’acteur. Nous les abordons à chaque cours. Enfin, lors des trois derniers jours du stage, les enfants pourront approfondir les autres techniques que sont la jonglerie, l’équilibre (échasses, monocycle, funambulisme, NDLR) et l’aérien», explique Didier Oriol, directeur artistique de Créacirque, qui considère ce stage comme une véritable porte ouverte sur cet univers artistique. Dans la seconde partie de la journée, les enfants s’essayeront à l’escalade avec BeBloc, sur des murs relativement bas. «Le cirque et l’escalade sont deux mondes qui se répondent bien», explique Didier Oriol. Les deux demandent une certaine rigueur de travail et beaucoup de créativité, de l’écoute, de la confiance en soi…»

Du 5 au 9 juillet. www.creacirque.be

5.La truelle à la main

Depuis plus de 50 ans, Archeolo-j sensibilise à la sauvegarde du patrimoine et propose aux passionnés d’archéologie et d’histoire de faire leurs premiers pas sur un véritable chantier de fouilles. Dès 12 ans, les stages multichantiers sont l’occasion de découvrir les différentes facettes du métier, depuis la prospection jusqu’au traitement des objets (cuillères, bijoux, morceaux de céramique, etc.) mis au jour sur les chantiers de fouilles. Cette année, c’est notamment sur le village médiéval et moderne, aujourd’hui disparu, de Haltinne (Gesves) que l’association poursuivra ses recherches. Durant une semaine ou plus, les jeunes logent en tente au Centre Archeolo-j installé à Barsy. Conférences et activités ludiques y sont organisées.

En juillet. Des week-ends de fouilles sont également organisés à l’automne. www.archeolo-j.be


Nos dernières videos